HABANA

 

Les récentes manifestations enregistrées ces derniers jours à Mékambo en raison du conflit opposant les pachydermes et les paysans de cette localité de la province de l’Ogooué-Ivindo pourraient amener Ali Bongo à convoquer dans les tout prochains jours un Conseil présidentiel sur le sujet qui a été abordé au cours de la rencontre entre le chef de l’État et certains membres du gouvernement, dont Pr Lee White, lundi au palais du bord de mer.

Ali Bongo pourrait bientôt convoquer un Conseil présidentiel sur le sujet du conflit homme-faune au Gabon. © Com. présidentielle

 

En raison de la traque menée par des agents des forces de sécurité et de défense envoyés sur le terrain pour réprimer les manifestations enregistrées récemment, Mékambo s’apparenterait à une «ville fantôme», selon des témoignages sur place. Cette situation, assurent des sources à la présidence de la République, préoccuperait au plus haut point Ali Bongo qui a instruit le gouvernement de trouver rapidement des solutions.

Ce lundi 7 juin, le chef de l’État a d’ailleurs reçu en audience Rose Christiane Ossouka qu’accompagnaient quelques membres du gouvernement parmi lesquels le Pr Lee White, ministre des Eaux et Forêt. «Les incidences du trafic illégal de nos ressources naturelles ainsi que le conflit homme-faune ont été au cœur des échanges entre le Président et les membres du gouvernement présents», rapporte le Palais.

Au cours de cette réunion, croient savoir des sources, la probabilité de la tenue d’un Conseil présidentiel sur la question du conflit homme-faune a été évoquée. Celui-ci devrait être convoqué par Ali Bongo lui-même au cours de ce mois de juin. L’objectif de ces assises sera de trouver des solutions pérennes à un conflit qui perdure et au sujet duquel les paysans, qui attendent toujours d’être indemnisés, ont le sentiment d’être délaissés au profit des animaux.

 
GR
 

3 Commentaires

  1. Hugo dit :

    Ce serait le film de l’année. Lol.

  2. Lavue dit :

    Lee White sert à quoi? Le gouvernement est-il si incapable de gérer ce genre de petit problème au point de recourir au chef de l’Etat ou veut-on simplement faire exister ce dernier, dont tout le monde sait qu’il fait plus de la figuration qu’il ne possède de capacités réelles à diriger.

    Laisser ALI là où il est, il est déjà trop content, pour un miraculé comme lui, d’être en vie. Faire croire qu’il travaille n’est pas nécessaire. On sait tous que c’est une mascotte qui est là simplement pour incarner le système, pour conserver le pouvoir. Sinon en matière de performances, ça se voit, le type est fini. Y a plus rien là et c’est le pays qui en souffre car ce sont des gens sans légitimité ni légalité qui dirigent réellement.
    Prenez pas les gens pour des idiots.

  3. Ondo dit :

    Apparemment, c’est tout ce qu’il sait faire: instruire ke gouvernement de trouver une solution. Il est allé soi disant récemment en Angleterre (si loin). Et il n’arrive pas à se déplacer à côté pour communiquer avec le peuple. Quel comédien.

Poster un commentaire