mdas

Un congrès extraordinaire de la Fédération gabonaise de football se tient ce samedi 14 juillet à Libreville. Le principal point à l’ordre du jour est l’insertion, dans les textes de la Fégafoot, d’un lien avec le Comité olympique national pour éviter toute surprise réglementaire aux J.O. de Londres.

© Fégafoot

Annoncé le 4 juillet dernier à l’issue d’une réunion entre le ministre des Sports et les principaux encadreurs du football national, un congrès extraordinaire de la Fédération gabonaise de football (Fégafoot) se tient ce samedi 14 juillet à Libreville. Une soixantaine de délégués, en provenance des différentes ligues du pays ainsi que  des représentants d’organes  internationaux tels que la Fifa et la CAF sont attendus à ces assises visant la révision des statuts de l’instance gabonaise du football.

Barthélemy Bouassa Moussadji, secrétaire général de la Fégafoot, a indiqué que «ce congrès a lieu à la demande du Comité Olympique Gabonais. Lors de la réunion du 4 juillet dernier présidée par le ministre des Sports, Séraphin Moundounga,  le président du Comité Olympique s’est plaint du fait que la structure dont il la charge  est absente dans les statuts de la Fédération et qu’il pense que la fédération s’excluait du mouvement olympique avec toutes les conséquences que cela pourraient entrainer voire même la disqualification des U-23 au tournoi des J.O de Londres 2012. C’est à partir de là que nous avons conclu avec le ministre, la tenue du congrès de ce samedi 14 juillet.»

Déjouant les extrapolations de tous ceux qui croyaient que la révision des textes de la Fégafoot, créée en 1962, est dictée par l’ouverture, le 22 septembre prochain, d’un championnat de football professionnel, Barthélemy Bouassa Moussadji a précisé que «Comme il est de tradition dans tout congrès extraordinaire, il y aura  un seul point à l’ordre du jour ;  celui de voir dans quelle mesure et à quel article,  on va insérer le Comité olympique pour qu’il soit membre de la Fédération Gabonaise de Football.»

Ce sont en effet les Comités nationaux olympiques (CNO) qui inscrivent les équipes de leurs pays aux J.O. L’article 5, alinéa 1 du Règlement des Tournois Olympiques de Football – Londres 2012, stipule : «Les associations affiliées à la FIFA sont habilitées à participer aux tournois, sous réserve qu’elles disposent d’un Comité National Olympique (CNO) déjà reconnu ou sur le point d’être reconnu par le CIO dans leur pays respectif.»

L’équipe de football les Panthères du Gabon de moins de 23 ans représente l’Afrique, avec le Maroc et l’Égypte, aux Jeux olympiques qui s’ouvrent ce 26 juillet à Londres. La qualification des juniors gabonais à la première édition du Championnat d’Afrique des moins de 23 ans, le 10 décembre 2011 à Marrakech, face au Maroc (2-1) est l’un des plus grands succès de l’histoire du football gabonais. On ne va donc pas s’autoriser de briser le rêve du fait de quelques manquements à la réglementation.

Voir aussi :

Les voleurs de la Fegafoot : qui a mangé les primes des Panthères U-23?
Les Panthères olympiques s’inclinent face au Honduras
Les 22 Panthères de Mbourounot pour les JO


 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire