HABANA

 

162 médecins cubains sont arrivés le 11 avril à Libreville pour opérationnaliser les départements sanitaires de base, renforcer la prévention et les soins de santé primaires et pallier la pénurie de médecins spécialistes. Pilotée par le ministère de la Santé du Gabon, l’action s’inscrit dans le cadre du Plan d’accélération et de transformation (PAT).

L’accueil à l’aéroport de Libreville de la délégation sanitaire cubaine, le 11 avril 2021. © Ministère de la Santé

 

Le Gabon a accueilli sur son sol, le 11 avril, 162 professionnels de santé dans le cadre de l’opérationnalisation des régions et département sanitaires, conformément aux prescriptions du Plan d’accélération de la transformation (Pat) impulsé par le président Ali Bongo. L’objectif étant d’éradiquer des déserts médicaux et assurer un accès des soins de santé primaires de qualité pour tous.

L’arrivée à Libreville, le 11 avril 2021, des 162 médecins Cubains. © Presse Ministère de la Santé

La délégation cubaine compte 52 spécialistes (chirurgien orthopédiste, neurochirurgien, ophtalmologue, ORL, maxillo-facial, stomatologue ; pédiatre ; néphrologue ; kiné, chirurgien, oxyologue, clinicien, gynécologue, etc.) ; 53 médecins de santé communautaire (médecins généralistes) ; 50 infirmiers spécialisés ; 7 ingénieurs radiologues, biomédicaux et laborantins. Ces professionnels de santé seront répartis sur l’ensemble du territoire national.

« Cette grande action sanitaire et médicale s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Plan d’accélération de la transformation. Ce sont des médecins qui viennent renforcer le dispositif médical existant dans notre pays. Nous renforcerons les CHU en médecins spécialistes, mais aussi les départements sanitaires reculés avec la médecine itinérante », a déclaré le ministre de la Santé, Guy Patrick Obiang Ndong, saluant au nom du président de la République et du chef du gouvernement cette coopération sud-sud « exemplaire » et la marque de solidarité des autorités cubaines.

En janvier 2004, à la Havane à Cuba se tenait la première commission mixte Gabon – Cuba, marquée par la mise en place cadre d’un cadre juridique régissant la coopération entre les deux pays et la signature du premier accord de coopération en matière de santé.

 
GR
 

16 Commentaires

  1. JAMES DE MAKOKOU dit :

    C’EST UNE HONTE ET UNE INSULTE POUR LA COMMUNAUTE MEDICALE SUR PLACE, CAR JE NE COMPRENDS PAS QU’IL FAILLE ALLER A CUBA POUR LA MAIN D’OEUVRE MEDICALE PENDANT QU’IL MANQUE DE L’INFRASTRUCTURE DANS DES HÔPITAUX.. EQUIPE EN PREMIER LES HOPITAUX AVANT D’ALLER CHERCHER UNE MAIN D’OEUVRE A BON PRIX SI LOIN..
    VOUS FAITES TOUJOURS LE CONTRAIRE DE CE QUE FONT LES AUTRES PAYS..
    FRANCHEMENT HONTE A VOUS ET TOI CE PSEUDO MINISTRE DE LA SANTE

  2. Ulys dit :

    Ça ne coûte RIEN au clan Bongo-Valentin qui utilise les euros pour aller chercher de la main d’oeuvre bon marché dans un des pays les plus pauvres du monde. Qu’est-elle allée faire il n’y a pas d’i longtemps à Cuba ? Ok, ils sont comme des africains ces cubains. Mais où est la solidarité africaine ? Quand allons-nous commencer à vivre une réelle solidarité africaine même dans le domaine de la santé ?

    Seigneur, libère notre pays des griffes de SATAN que représente ce régime Bongo-Valentin.

  3. Ulk dit :

    Merci Mr le Ministre de la Santé pour cette initiative,
    Le Gabon gagne en expertise médicale, au travers de cette collaboration
    , Ce partenariat vient également soulager notre personnel médicale dans cette crise sanitaire que traverse notre pays

    • N'ndonguy dit :

      Bonjour. C’est vrai que le Gabon gagne en expérience. Mais n’aurait-il pas été mieux d’envoyer nos médecins se spécialisée ou y envoyer des étudiants pour s’y former ? Le Congo-Brazzaville l’a fait. Nous sommes toujours dans le tape à l’œil. Il vaut mieux former gabonais que de dépendre de l’assistance.
      Cordialement.

  4. Ben dit :

    Très belle innitiative,la medecine cubaine est très avancé ,la population et le personel de santé en tirerrons un grand profi.merci pour cet effort mr le ministre

  5. Abenelang dit :

    Je soutiens et salue cette initiative qui rentre dans le cadre de l operationnalisation de nos departments sanitaires. Je comprends qu il s agit d une cooperation de complementarité et non se substitution à nos compatriotes qui qui pour certains rechignent à aller exerciser dans
    l arriere pays.
    Il a agit d une premiere au Gabon d avoir autant de specialiste.En cela je dis bravo au Gouvernement Ossouka et au Ministre de la sante.

  6. Jean .jacques dit :

    Les cancres tjrs contre des actions positives.
    L’expertise cubaine est reconnue internationalement
    .votre haine va vous tuer tous on a pas les profs etrangers au Gabon?. Ces médecins ont une EXPERTISE.

  7. Jean .jacques dit :

    Les médecins cubains travaillent partout même en Europe.il ya des gabonais qui sont des profs en France.est ce que la France n’a pas des profs locaux? Des cancres faux ipposants tjrs et tjrs dans la haine.

  8. Jean .jacques dit :

    Des milliers de médecins cubains sont répartis dans plus de 60 pays. En 2014, lors de l’épidémie Ebola, l’île en a aidé 37. Ses médecins ont également combattu le choléra à Haïti, après le tremblement de terre.

    Les ignares lisez ca.svp avant de dire de n’importe quoi.au lieu de félicité cette action gouvernementale ils vont soigner seulement les PDGistes?

  9. Jean .jacques dit :

    Combien de temps pour former un bon médecin?
    Les médecins cubains etaient en Italie.un pays Européen.ils sont au portugal un pays européen.Quand on envoie les gabonais étudier ils fuient le pays qui les ait donné une opportunité et restent a l’l’étranger pour insulter attaquer les autorités.

  10. Jean .jacques dit :

    Le probleme dans cette coopération.de n’est pas laisser les pauvres médecins sans salaires ajour payer ce qui leur revient correctement.le respect des closes du contrat…
    Même si certains sont mal paye chez eux Il ne faudrait pas que nos autorités font la même chose et surtout les retards de paiement de ses professionnels de santé.Et leur accorder une protection totale.Et notre Hospitalité absolue.

  11. DIMANI DI TSAKIDI dit :

    Bonne initiative, seulement nous posons la charrue avant les bœufs. Il était important de faire un inventaire sur le matériel paramédical. Comment une structure de grande génération comme le CHUL (Ex Hôpital Général ) ; il manque de scanner, un labo performant, la plus part des patients vont à la polyclique Chambrier, y’aurait -t-il un deal entre les deux dirigeants ? C’est une honte pour la nation au lieu que le peuple soit fier d’avoir des CHUL , il devient malheureux.
    Comment pouvez vous comprendre que l’hôpital du Copil situé au stade de l’amitié à Angondjé; n’a pas de scanner , ni de labo; c’est aux parents du patient d’aller prendre un rendez-vous pour l’examen du scanner et de trouver un labo pour le bilan sanguin. Pauvre de nous, imaginez la suite pour ceux qui n’ont pas des parents. Concernant les médecins Cubains nous devons leur apporter notre amitié en retour. Je ne comprends pas que mon frangin ait été formé à Cuba , médecin spécialiste , il a fait ses preuves à la polyclique BIYOGHE, il a plus de 15 ans dans le métier, n’ayant pas les moyens d’ouvrir sa clinique, il a déposé son dossier au Ministère de la santé depuis 2 ans sans suite. A OBIANG NDONG!Prenez le comme interprète si possible pour qu’il puisse encadrer ces jeunes médecins cubains A TARE NZAME!!!!! Que Dieu nous aide.

  12. Jean .jacques dit :

    Est ce que c’est vrai ce que vous dites un médecin qui a ete envoyé par l’Etat il s’est forme et il est au chomage au Gabon dans un domaine comme la santé?

  13. […] desde que firmó el primer acuerdo de cooperación con la Isla, en 2004. Llama la atención que la prensa gabonesa señala la llegada de «162 médicos», lo que incluye probablemente al personal encargado de […]

Poster un commentaire