HABANA

Les relations bilatérales entre le Gabon et la République Fédérale d’Allemagne sont au beau fixe. C’est l’essentiel à retenir de l’audience qu’a accordée, le 29 décembre, le Premier ministre Rose Christiane Ossouka Raponda au représentant de Berlin à Libreville, le Dr Pascal Richter.

Rose Christiane Ossouka Raponda et ses collaborateurs recevant le diplomate allemand, Pascal Richter, le 29 décembre 2020, à Libreville. © Facebook/GabonPrimature

 

Le Premier ministre Rose Christiane Ossouka Raponda a échangé, le 29 décembre à Libreville, avec l’ambassadeur de la République fédérale d’Allemagne au Gabon, le Dr Pascal Richter. Introduit par le ministre des Affaires étrangères, Pacôme Moubelet Boubeya, le diplomate allemand a échangé avec le chef du gouvernement sur les questions liées au renforcement de la coopération entre les deux pays.

Des relations dont les axes prioritaires se situent dans plusieurs domaines. Dans le domaine de la santé, l’on note la participation des chercheurs et l’appui de l’Allemagne au Centre de recherche médical de Lambaréné. Dans le secteur commercial et économique, on a la récente présentation du programme en «33 points» portant sur la réduction des inégalités hommes-femmes ; l’inauguration du Chapitre national du «African Women Leaders Network» du réseau africain ; mais aussi la réforme de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), qui est une réussite de la politique étrangère du Gabon et pour laquelle le président Ali Bongo a joué un grand rôle. De même, on n’omet pas le regard de l’Allemagne sur la place de leader qu’occupe le Gabon dans la protection de la faune et de la flore.

Malgré cette intense coopération bilatérale, elle devrait se renforcer dans le volet économique, à travers l’encouragement des entreprises allemandes à venir s’installer au Gabon, le soutien aux PME, l’appui à la protection de l’environnement, à la formation scientifique et technique.

Selon la Primature, les relations d’amitié et de coopération entre le Gabon et l’Allemagne datent de 1960 et reposent sur un cadre juridique important. «Ce cadre juridique, riche d’une quinzaine d’accords à caractère politique, économique, technique et scientifique, reste toutefois à compléter, notamment sur les plans fiscal, de transport aérien et de la marine marchande», souligne la Primature.

A noter que Gauff Engineering est l’illustration parfaite des entreprises allemandes opérant déjà au Gabon. Elle assure le contrôle technique de la construction de la route Port-Gentil-Omboué.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire