HABANA

 

Le président de la République qui a repris cette semaine ses visites de travail hors du Gabon devrait être présent parmi ses homologues à Glasgow, en Écosse, où aura lieu en novembre prochain la COP26, dont le président, le Britannique Alok Sharma, a confirmé vendredi 14 mai que le sommet sur le climat se tiendra «en présentiel» malgré la pandémie de coronavirus.

Ali Bongo et le président de la Cop26 Alok Sharma, en janvier 2021. © Com. présidentielle

 

Ayant relancé cette semaine à Londres ses visites de travail hors de son pays, Ali Bongo devrait retrouver ses homologues dans six mois à Glasgow, dans le cadre de la prochaine Conférence des parties sur le climat (COP). Dans l’entourage du chef de l’État, l’on assure que ses ennuis de santé liés à son accident vasculaire cérébral (AVC) survenu à Riad (Arabie Saoudite) près de trois ans plus tôt sont définitivement derrière lui. Or, ce vendredi 14 mai, le président de la COP26, le Britannique Alok Sharma, a confirmé ce vendredi 14 mai que le sommet sur le climat ne se tiendra pas par visioconférence comme la plupart des évènements organisés depuis la survenue du coronavirus.

«J’ai toujours défendu la nécessité d’une COP en présentiel (…) nous prévoyons donc un sommet en présentiel, où nous nous assurerons que la sécurité des délégués sera primordiale», a annoncé le Britannique Alok Sharma.

La présence des autorités gabonaises à cette Cop26 est d’ailleurs très attendue, d’autant que le pays préside le Groupe africain de négociateurs sur le changement climatique. Jeudi 13 mai, le ministre de l’Environnement, le Pr Lee White, s’est entretenu à Londres avec Alok Sharma sur le «Dialogue de Petersberg sur le climat et d’une série de problématiques, notamment le renforcement de l’ambition climatique, la COP27 qui aura lieu en Afrique et l’augmentation du financement pour l’adaptation climatique».

 

 
GR
 

13 Commentaires

  1. Victor dit :

    Donc la politique c’est ça ? Passer son temps à mentir ? Ali Bongo sort du Gabon maintenant sans fanfare, et il revient sans faire de bruits ? Non mais soyons un peu sérieux. Ou l’AVC l’a complètement transformé, ou on continue à se moquer des gabonais.

  2. Bassomba dit :

    Les jaloux vont maigrir kiakiakia

    • Irène ONDO dit :

      Je ne pense pas qu’il y ait un seul Gabonais jaloux des Bongo. Nous sommes tout simplement fatigués de ce régime et de ses perpétuels mensonges. Mais comme le dit si bien l’adage : Quelque soit la durée de la nuit, le soleil apparaîtra

  3. Christophe dit :

    C’est Nourredine Valentin qu’il veulent nous imposer en faisant tout ce cirque.

  4. Hugo dit :

    Ils vont faire durer le suspense jusqu’en 2023. Et là, comment vont-ils annoncer son décès ? Peut-être ont-ils déjà un scénario sur la table. Mais ce qui est sûr, c’est qu’Ali Bongo est bien mort.

    Vous êtes vraiment bêtes si vous pensez qu’il vit encore cet homme. On se moque bien des gabonais. Pitié.

  5. JAMES DE MAKOKOU dit :

    Ossouka Raponda présente à l’investiture du président Ougandais Yoweri Museveni.

    POURQUOI IL CONTINU A ETRE REPRESENTER PAR LA BENINOISE -GABONAISE?
    S’IL EST REELLEMENT VIVANT ET PAS SON CLONE ?????
    DROLE DE PIECE DE THEATRE?

  6. Ernest dit :

    @James de Makokou, tu vois juste. Merci. Laissons les continuer leur cinéma.

  7. Fiacre dit :

    @Bassomba, la pilule ne passe pas et ne PASSERA JAMAIS.
    Pourquoi Ali Bongo manquerait à la cérémonie d’installation de ses pairs, lui qui prétend être en bonne santé ? Ce n’est tout simplement pas lui. Et s’il prétend être « en forme », qu’il accepte une audience avec ceux qui prétendent que ce n’est pas lui, notamment ceux de l’opposition radicale du président élu Jean Ping.

    Je me rends compte aussi que la communauté internationale joue le jeu du cache cache au sujet de son décès que je commence aussi vraiment à croire. Ce qui se passe actuellement s’appelle vouloir gagner du temps pour arriver en 2023 et nous imposer son fils adoptif Nourredine.

    Autre chose qu’ils font: c’est quasiment sur qu’ils font voyager maintenant le sosie (ou l’un d’eux, car ils doivent être plusieurs). Et pourquoi sortir du territoire gabonais eu catimini, idem pour le retour, sans conférence de presse ? Ali Bongo qui prétend être en forme ne s’explique plus devant la presse au sujet de ses déplacements ? C’est bien une véritable comédie tout ça. Et je pense aussi que tout le clan Bongo le sait (Assele – Patience – Pascaline – Frédéric – etc.). Tout ce cirque pour CONSERVER le pouvoir. A vomir que vous êtes. Vraiment, je le dis avec certitude, vous n’aimez pas le Gabon ni même l’Afrique. Ce sont vos comptes en banques qui passent avant le peuple gabonais.

  8. Isidore dit :

    @Bassomba, regarde ce qui a été fait à Dubaï de 1980 à 2020, rien qu’avec le pétrole. Le Gabon, en plus de son pétrole, a toutes les autres richesses naturelles que tu connais. Il n’y a pas MATCH entre nos deux pays. C’est tout simplement UNE HONTE pour ceux qui nous gouvernent par USURPATION depuis 1967 (avec le soutien des Français)

    https://www.youtube.com/watch?v=1LaHd-2OLrc

  9. Hugo dit :

    Merci Isidore pour cette vidéo. C’est triste tout simplement. Que dire encore.

  10. KABORE MICHEL dit :

    Les Gabonais attendent quoi pour stopper ces gens qui veulent monarchiser leur pays ?

    https://mediapostegabon.com/noureddin-bongo-valentin-ou-lombre-dune-succession-constitutionnelle/

Poster un commentaire