mdas

 

Le Centre national de la recherche scientifique et technologique (Cenarest) et le centre de recherche du groupe African conservation development group (ACDG), forestLAB,  ont signé le 3 novembre à Glasgow en Écosse, un accord de collaboration scientifique. L’objectif est d’aider le Gabon à renforcer ses compétences et connaissances en matière de développement durable.

Le commissaire général du Cenarest, le Pr Alfred Ngomanda et le fondateur et PDG du groupe ACDG, Alan Bernstein. © D.R.

 

Le commissaire général du Centre national de la recherche scientifique et technologique et point focal Gabon du groupe intergouvernemental sur les changements climatiques (Giec), le Pr Alfred Ngomanda et le fondateur et PDG du groupe ACDG, Alan Bernstein, ont procédé le 3 novembre, en marge des discussions de la 26e Conférence des Parties (COP) à Glasgow en Écosse, à la signature d’un accord de collaboration scientifique, entre le Cenarest et le centre de recherche de droit privé forestLAB.

Cet accord-cadre dont le but est d’établir des programmes de recherche dans le domaine du développement durable, prévoit de la part de l’ACDG, la mise à disposition du Cenarest de toutes les ressources nécessaires notamment financière pour former les spécialistes gabonais (chercheurs, ingénieurs et techniciens) dans les domaines de l’écologie, l’écotourisme, l’agronomie, la foresterie et l’économie verte).

© D.R.

«Grâce à des programmes de formation pour nos étudiants et à des programmes communs de recherche scientifique, cette convention va aider le Gabon à renforcer ses compétences et connaissances en matière de développement durable », a confié le commissaire général du Cenarest.

Les recherches de terrain de forestLAB se focaliseront dans un premier temps dans les provinces de l’Ogooué-Maritime, notamment dans le parc national de Loango où sera hébergé le centre de recherche, et dans la province de la Nyanga où se développent les activités du projet Grande Mayumba. Les équipes de recherche de forestLAB seront composées de chercheurs mis à disposition par les partenaires fondateurs de forestLAB: l’Université de Stirling, et l’Institut Grantham pour les changements climatiques de la London School of Economics, ainsi que des chercheurs gabonais travaillant sous les auspices du Cenarest.

«Nous pensons que les découvertes qui découleront de forestLAB auront un impact réel pour favoriser de nouvelles solutions scientifiques, techniques et économiques pour accélérer le développement durable. Les découvertes de forestLAB soutiendront ainsi concrètement la réussite de la stratégie de développement durable du Gabon », a déclaré le PDG du groupe ACDG, Alan Bernstein.

forestLab est un centre de recherche de droit privé, crée par le groupe ACDG pour contribuer à la recherche scientifique sur le rôle des écosystèmes forestiers tropicaux dans l’atténuation des changements climatiques. En habilitant des chercheurs spécialisés sur l’Afrique centrale et en renforçant les liens entre la science et l’industrie, forestLAB soutiendra l’émergence de nouveaux modèles progressifs de développement durable dans la région.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire