Pour préparer la Cop26, les négociateurs africains sur le climat se réuniront à Libreville du 1er au 3 mars prochain. La rencontre devrait permettre à ces derniers de définir les différentes positions lors de cette 26e conférence qui se tiendra en Ecosse.

Le Conseil national climat du Gabon est placé sous la tutelle de la présidence de la République. © D.R.

 

Les principaux négociateurs africains sur le climat se réuniront à Libreville, du 1er au 3 mars prochain. L’annonce a été rendue publique le 26 février par un communiqué du secrétariat permanent du Conseil national climat. Cette rencontre, indique le communiqué, «a pour objectif de définir les différentes positions à défendre en prélude des prochaines échéances internationales sur le climat». Notamment, la 26e conférence des parties sur le climat (Cop26) qui aura lieu du 9 au 19 novembre 2020 à Glasgow, en Ecosse.

Représentant un quart des voix, précise le communiqué, le groupe des négociateurs que dirige depuis la fin de la Cop25 le gabonais Tanguy Gahouma-Bekale, tient à maintenir son engagement pour un démarrage effectif des règles et procédures de l’Accord de Paris sur le climat dès janvier 2021. «Les discussions qui se tiendront à Libreville sont donc cruciales car elles visent à pouvoir obtenir un consensus lors de la rencontre subsidiaire de Bonn en Allemagne, qui aura lieu en avril 2020», souligne le communiqué.

La rencontre de Libreville, signale le Conseil national climat, fait suite à l’audience accordée par Ali Bongo à Tanguy Gahouma-Bekale, le 24 janvier dernier, mais aussi, à la réunion du Comité des chefs d’Etat et de gouvernement africains sur les changements climatiques (CAHOSCC), tenue à Addis-Abeba, en Ethiopie. Rencontre au cours de laquelle le président sud-africain Cyril Ramaphosa avait remplacé Ali Bongo au poste de coordonnateur du CAHOSCC.

 
GT
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire