GR

 

Avec un nouveau décès au Coronavirus déclaré le 1er août, le Gabon compte désormais 50 morts du Covid-19 depuis le début de la pandémie dans le pays. Un nombre bien en dessous de la moyenne africaine, mais en augmentation sournoise.

Un cinquantième cas de décès au Covid-19 a été déclaré le 1er août. © Gabonreview/Shutterstock

 

Le 20 mars dernier, 8 jours après la déclaration du premier cas de Coronavirus au Gabon, le pays enregistrait son premier cas de décès, par ailleurs premier décès dû au Covid-19 en Afrique centrale. Le 1er août, près de 5 mois plus tard, le Comité en charge de la riposte contre cette pandémie dans le pays (Copil) a annoncé le cinquantième décès dû au Covid-19. Si le Copil n’a pas livré plus d’informations sur les conditions de la mort de ce cinquantième cas, le nombre de morts liés au Covid-19 a nettement augmenté depuis le 13 juillet, date du bilan des 4 mois de riposte contre le Covid-19 dans le pays, passant de 46 à 50 décès.

Situation épidémiologique au 1er août. © D.R.

Si le nombre est clairement en dessous de la moyenne des décès en Afrique et particulièrement en Afrique centrale, cette augmentation du nombre de décès apparaît à plusieurs égards comme un signe de célérité de la pandémie dans le pays où plusieurs personnes vivent encore dans le déni de cette crise sanitaire qui a tué, dans la plupart des cas, des personnes ayant des comorbidités ou ayant fait preuve de négligence en matière de signalement des symptômes. «On met les masques parce qu’on n’a pas le choix sinon le Coronavirus n’existe pas», disent-elles à l’envie.

D’ailleurs, en matière de surveillance épidémiologique, le Copil a annoncé que 4.033 prélèvements ont été effectués le 1er août parmi lesquels 179 nouveaux cas positifs, soit un pourcentage de 4,4%. En hausse par rapport au 29 juillet où il était de l’ordre de 3,1%.

Au nombre des nouveaux cas, 115 sur 3.836 prélèvements à Libreville. Soit un total de 5.406 cas positifs dans la province de l’Estuaire, 35 nouveaux cas positifs sur 115 prélèvements dans la province du Haut-Ogooué dont 4 à Franceville et 31 à Moanda, soit un total de 1.013 cas positifs. Dans le Moyen-Ogooué, 4 nouveaux cas positifs sur 12 prélèvements à Lambaréné, soit un total de 396 cas positifs. Dans la Ngounié, 25 nouveaux cas positifs sur 70 prélèvements à Mouila, soit un total de 156 cas positifs.

L’alerte de l’OMS

Concernant la prise en charge, informe le Copil, 26 personnes sont hospitalisées dont 4 en réanimation. 280 nouvelles guérisons ont été notifiées soit un total de 5.223 personnes guéries depuis le début de la pandémie avec à la clé 79.255 prélèvements effectués dont 7.531 cas testés positifs. Soit, 9,5% de la population testée. Toutefois, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) se dit toujours préoccupée par l’accélération de l’épidémie de covid-19 sur le continent africain qui avait jusqu’à présent été relativement épargné et prévient que «la pandémie sera certainement très longue».

«Cette pandémie est une crise sanitaire comme on n’en voit qu’une par siècle, et ses effets seront ressentis pour les décennies à venir», a alerté, lors d’une récente réunion à Genève, Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’OMS. La lutte sera donc longue et le Copil invite les populations gabonaises à respecter les mesures et gestes barrières afin d’éviter encore plus de morts dus à cette pandémie.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire