GR

La Société d’exploitation du Transgabonais (Setrag) a annoncé, le 2 avril, la suspension jusqu’à nouvel ordre «du trafic de voyageurs, conformément aux instructions des gouvernementales». Une des mesures barrières de l’opérateur économique contre le coronavirus.

A cause du Coronavirus, Setrag a suspendu le trafic des voyageurs. © Pinterest/David Stanley

 

À l’instar de nombreux opérateurs économiques, la Société d’exploitation du Transgabonais (Setrag) a mis en place des mesures de prévention dans le cadre de la lutte contre le Coronavirus dans ses installations. Parmi ces filets de protection figure la suspension jusqu’à nouvel ordre, «du trafic de voyageurs, conformément aux instructions des gouvernementales», a annoncé la société, le 2 avril.

En ce qui concerne le transport des marchandises et frets, Setrag a annoncé que «la circulation du trafic fret (marchandises et minéraliers» se fera selon le programme habituel. Pour les personnes externes, en revanche, la société a instauré des «accès contrôlés et limités dans toutes les emprises ferroviaires», ainsi que la «désinfection systématique et contrôle par thermoflash aux accès».

En cette période de crise sanitaire, Setrag a également adapté son fonctionnement avec ses partenaires économiques. Pour les fournisseurs, notamment, les visites sont suspendues, tandis que certaines opérations ont été dématérialisées. La transmission de bons de commandes et bon de réception, ou encore la réception de bons de livraison, se fera uniquement par mail.

«Ce dispositif permet d’assurer la continuité de nos services dans toutes nos gares et emprises ferroviaires», a affirmé Setrag.  Soucieuse de préserver la santé de ses collaborateurs, clients, fournisseurs et autres partenaires, la société a rappelé «la nécessité de l’application stricte de ces mesures, pour lutter contre la pandémie du Coronavirus».

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire