TATIE

Le ministre de Défense a effectué une descente de terrain inopiné à Libreville et Akanda, le 20 octobre, pour constater le respect du couvre-feu. Au cours de cette opération, Michael Moussa Adamo a sensibilisé certains tenanciers de commerce qui exerçaient leurs activités aux heures du couvre-feu, tout en leur rappelant les risques auxquels ils s’exposent en cas de récidive.

Michael Moussa Adamo durant sa descente de terrain inopinée, le 20 octobre 2020 à Akanda. © Capture d’écran / Gabonreview

 

Exaspéré par le non-respect de la mesure de couvre-feu, le ministre de la Défense a décidé de prendre les choses en main. Accompagné de responsables de corps de Défense et Sécurité, Michael Moussa Adamo a initié une descente de terrain inopinée dans les rues de Libreville et Akanda, le 20 octobre, aux heures du couvre-feu, pour traquer les contrevenants.

Une tournée aux allures de sensibilisation des tenanciers de commerces, dont certains ont été pris en flagrant délit aux heures du couvre-feu. «Aujourd’hui on laisse passer. On va revenir régulièrement et de manière inopinée. Si votre commerce est ouvert aux heures du couvre-feu, on va fermer définitivement. Il faut apprendre à respecter la loi !», a prévenu le ministre de la Défense sur Gabon 1re, qui s’adressait à un tenancier de commerce à Akanda.

Michael Moussa Adamo a fait le choix d’user de pédagogie, avant d’opter pour la manière forte. Le membre du gouvernement est certainement conscient des difficultés des certains opérateurs à faire du chiffre. Mais la santé des populations prime sur tout. «C’est un lieu public, les gens peuvent être contaminés et contaminer d’autres», a ajouté le ministre de la Défense au tenancier réfractaire. Depuis le 16 octobre, le couvre-feu a été légèrement allégé et s’entend désormais de 22h à 6h sur toute l’étendue du territoire.

 

 
GR
 

5 Commentaires

  1. SERGE MAKAYA dit :

    Il n’y a que des étrangers qui gouvernent notre pays. A Ntare Nzame !!
    Quand vas-tu ENFIN te libérer, peuple Gabonais ? Kiéééé !!! Pitié !!

  2. NGOUSS MABANGA dit :

    Encore un étranger au commande. Ali Bongo on t’a fait quoi!?

  3. scooker dit :

    Toujours les commentaires xénophobe je vous rappel que le Gabon est une république et lorsqu’on détient la nationalité on les même droit et les même devoirs. Si vous n’êtes pas content alors attendez lorsque vous serez à la tête du pays vous choisirez les ethnics qui conviennent a vos goût qui va correspondre à l’idée que vous vous faite d’une nation. Et bon courage

  4. TAS-241 dit :

    Le probleme au Gabon certain compatriot ne connaise meme pas l’histoire de leur propre pays.ou bien certain on plus la citoyeneter que les autres,dans le jargon d’HAUSA du Gabon, On califie Cette personne du venus de l’autre cote.le premier maitre d’ecole au G9 actuel etait hausa.il faut arreter cá.

Poster un commentaire