Le Comité de pilotage du plan de veille et de riposte (Copil) contre le Coronavirus a comptabilisé, lors de sa 8e conférence de presse, 193 tests au Covid-19 déjà réalisés et relevé certains cas contacts volatilisés dans la nature et ayant éteint leur téléphone, risquant ainsi que leurs noms soient publiés dans les médias.

Alors que la menace de propagation du Coronavirus pèse sur le pays, certains cas contacts refuseraient de collaborer avec le Comité de riposte et se sont volatilisés dans la nature. © gsez.com

 

S’entretenant avec la presse le 24 mars, le porte-parole du Comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre l’épidémie à Coronavirus au Gabon, a indiqué que la situation sanitaire des 5 patients contaminés au Covid-19 est stable «avec un pronostic favorable». Selon Guy-Patrick Obiang, un dossier concernant le protocole thérapeutique et les tests de dépistage rapides systématiques a été présenté au Comité scientifique par la Coordination technique. Les conclusions sont attendues quant à la prescription de la chloroquine aux patients contaminés par le Covid-19 et les critères de dépistage avec les tests rapides.

Au 24 mars, a-t-il déclaré, 56 prélèvements ont été réalisés dont 13 en provenance de Port-Gentil. S’il a indiqué que les analyses sont en cours de traitement au Centre internationale de recherches médicales de Franceville (CIRMF), il a souligné qu’«au total, 193 tests au Covid-19 ont été réalisés».

Certains cas contacts ont éteint leurs téléphones

L’urgence, a fait savoir Guy-Patrick Obiang, est la recherche des personnes contacts des deux derniers cas. «160 cas contacts ont été identifiés», a-t-il annoncé, indiquant que des investigations sont en cours pour faire le tri de ces contacts. «Certains ont éteint leurs téléphones», s’est-il désolé pointant du doigt l’irresponsabilité de ces personnes qui expriment par là, un refus de collaborer avec le Comité de riposte malgré le réel danger qu’est le Coronavirus. «Il sera peut-être envisagé de publier leurs noms dans les médias», a signalé le porte-parole du Comité. Conscient de ce que ces cas suspects sont assurément en vadrouille dans le pays, Guy-Patrick Obiang a appelé la population à l’aide.

Cette aide, a-t-il expliqué, consiste à «dénoncer les personnes qui ont effectué un voyage récent hors du Gabon ou ceux ayant été en contact avec une personne contaminée au Covid-19 et qui présentent des symptômes». A en croire Guy-Patrick Obiang, des personnes de «bonne volonté» ont favorablement répondu à l’élan de solidarité lancé par le président Ali Bongo, «à travers des dons dans le but de soutenir la riposte nationale».

 
GT
 

1 Commentaire

  1. Maroga Guy dit :

    « Il sera peut-être envisagé de publier leurs noms dans les médias »

    Pas peut-être!!! non!!! il faut de la fermeté!!!!

    Si avec tous les agents secrets qu’il y a dans ce pays vous n’arrivez pas à localiser les personnes contacts, publiez leurs noms dans les médias!!! c’est pas peut-être… ce sont des potentiels criminels car ils mettent la vie

Poster un commentaire