GR

Pour ne pas se laisser mourir, tout en cherchant à conquérir de nouveaux clients, plusieurs entreprises gabonaises ont pris le pari de se battre contre la Covid-19. Leurs différents patrons ont ainsi fait preuve de résilience et se sont notamment appuyés sur Internet pour résister et même innover. Olivier Ona, notre spécialiste du digital, s’attarde sur deux initiatives servant d’exemples et conduites par deux jeunes gabonais : Scientia, la solution de cyber-enseignement, et YoboResto, le spécialiste de la livraison de repas à domicile.

Face au coronavirus, des entrepreneurs gabonais ont fait preuve de résilience. © D.R.

 

Olivier Ona, Senior Digital Coordinator chez Airtel Gabon et blogueur spécialisé en communication digitale. © Image personnelle

Lorsque l’on parle de résilience, il s’agit de cette capacité à faire face à une situation inhabituelle, un évènement non prévu et qui nous pousse à prendre des décisions dans l’urgence, car il ne nous laisse pas le choix que de nous adapter. Les premiers cas de Coronavirus se sont imposés à nous en mars 2020 et le gouvernement s’est vu obligé de s’adapter en annonçant un confinement total dans le seul et unique but de ralentir l’avancée des cas positifs.

Si le gouvernement a été le premier à réagir, les entreprises ont également été obligées de revoir leur copie au risque de subir les aléas d’une crise sanitaire planétaire dont on n’arrête pas de compter les morts.

Si la majorité des entreprises ont envoyé leurs salariés en télétravail afin de maintenir la productivité et surtout les emplois, une autre classe d’entreprises a dans un premier temps subi avec une violence inouïe la crise de Covid-19 : Les TPE et autres PME. Il faut dire que notre économie n’étant pas très au fait des réalités numériques, il était évident qu’il serait très lent au démarrage.

Le premier secteur le plus touché a été celui de l’hôtellerie, déjà en souffrance depuis plusieurs années, cette crise est venue sonner le glas d’un écosystème qui vit sous assistance respiratoire depuis pratiquement huit ans. Employés en chômage technique, fermeture des établissements juste après la fermeture des frontières, toutes ses mesures ont plongé ce secteur dans une crise forte qui n’est pas prête de s’arrêter et sans trop m’avancer je pense que la fin de cette pandémie nous réserve de grosses surprises dans ce secteur.

Il faut dire qu’avec le coronavirus, les secteurs non essentiels ont pris un coup d’arrêt brutal et ceux qui n’ont jamais pris le train du numérique dans le secteur privé ont bien eu du mal à exister donc à faire du chiffre durant la période de confinement total. En effet, le Gabon n’étant pas encore un pays de startups tournant à plein régime, les entreprises ont eu tout le mal du monde à garder le contact avec leurs clients confinés chez eux.

Dans un pays qui a atteint une certaine maturité sur le plan du numérique, les startups sont les premiers fournisseurs de solutions dématérialisées vers lesquelles nous nous tournons à l’image des USA et des chiffres fous actuels des GAFA (Google, Apple, Facebook, Microsoft) et NATU (Netflix, AirBnB, Tesla, Uber).

Néanmoins, au Gabon j’ai pu relever quelques initiatives côté TPE et PME gabonaises qui méritent d’être mises en avant et nous inspirer. Pour cet épisode, je vous fais découvrir deux initiatives gabonaises propulsées par de jeunes Gabonais :

Scientia

Dans le jargon nous disons e-learning, ou enseignement en ligne, et l’un des précurseurs du genre au Gabon est la plateforme gabonaise Scientia, lancée par Édouard Claude Ossou, il y a quelques années.

En effet, la plateforme qui existe depuis quelques années profite de la situation actuelle pour nouer des partenariats avec des opérateurs de téléphonie de mobile pour promouvoir sa solution et multiplier les abonnements d’élèves et étudiants confinés chez eux loin des salles physiques.

Via le lien https://www.scientia.me les élèves et étudiants du Gabon peuvent accéder à un éventail de cours et bénéficier de l’accompagnement de plusieurs enseignants.

La situation du Covid-19 a surtout permis à Scientia de pénétrer fortement le milieu de l’enseignement en bénéficiant de l’appui d’un opérateur de téléphonie mobile, car le partenariat donne un accès gratuit par internet à tous les abonnés élèves et étudiants de l’opérateur. En gros, si vous êtes un abonné de l’opérateur de téléphonie partenaire, vous n’aurez même pas besoin de forfait internet pour accéder à Scientia.

YoboResto

Certainement la solution de livraison de repas à domicile la plus célèbre sur Libreville-Owendo et Akanda ! YoboResto ou encore Your Bêlê Only Once (On ne mange qu’une seule fois) est plus qu’une solution de livraison de repas à domicile, car elle a donné de l’air aux restaurateurs qui jusque-là étaient contraints de se plier à l’exigence du moment en fermant les portes.

YoboResto est cette alternative qui offre aux restaurateurs la possibilité de poursuivre leur activité sans pour autant enfreindre la loi. Ils s’y sont quasiment tous mis en avril dernier que ce soit Paul, O’burger, KFC, Black Burger, Le Moulin d’Okala, King of Tacos, Bantu, La Régina, Don Vincenzo, la Voile Rouge….

YoboResto est une application web (disponible via https://yoboresto.com/) et mobile (iPhone et Android) qui vous permet de commander des repas depuis chez vous et même au travail. Dans les jours à venir je reviendrai sur le business model de YoboResto afin de faire quelques extrapolations de revenu.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire