HABANA

 

Le ministre de l’Éducation nationale annonce que le protocole sanitaire mis en place pour la rentrée 2020-2021 sera reconduit et renforcé pour la rentrée des classes prévue le 27 septembre prochain. Tout cas suspect de grippe ou de fièvre sera immédiatement soumis au test PCR et l’élève concerné renvoyé à domicile en attendant les résultats.

Pour l’année scolaire 2021-2022, le gouvernement n’entend pas prendre de risque avec les élèves (illustration). © UNICEF/Frank Dejongh

 

Annoncée deux semaines après la rentrée administrative de ce lundi 13 septembre, la rentrée des classes de cette année conservera le protocole sanitaire mis en place l’an dernier contre le coronavirus. Celui-ci devrait d’ailleurs être renforcé, annonce le ministre de l’Éducation nationale dans un entretien au quotidien L’Union ce lundi. Le gouvernement n’entend prendre aucun risque, alors que le pays est bel et bien entré dans la troisième vague de l’épidémie.

«La mesure de température sera systématique à l´entrée des établissements. Tout enfant fébrile ou grippé à l´entrée devra être envoyé à l´infirmerie pour un test Covid et sera renvoyé à domicile en attendant les résultats (TDR et PCR)», annonce Pr Patrick Mouguiama-Daouda, assurant que les infirmeries des établissements seront fournies en tests rapides de détection du Covid-19.

Grâce à ce matériel mis à disposition par le Copil, les résultats des tests effectués sur les cas suspects, assure-t-il, seront obtenus en 15 minutes. Mais ceux-ci devront encore être confirmés par des tests PCR. «En cas de résultats positifs, le protocole de l’échéance et de prise en charge des contacts en milieu scolaire sera appliqué», ajoute le membre du gouvernement.

 

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire