GR

Selon le Comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre l’épidémie à Coronavirus au Gabon (Copil), le pays est en phase critique de l’épidémie avec une augmentation exponentielle de cas qui pourrait durer plusieurs mois. On est donc loin des prévisions des autorités sanitaires qui annonçaient le pic, soit une baisse de contaminations pour la période fin-mai/mi-juin.

Le porte-parole du Copil lors de sa conférence de presse du 2 juin. © D.R.

 

Les prévisions des autorités en charge de la riposte contre le Coronavirus et de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), semblent être déjouées. Alors que le pic de l’épidémie était annoncé pour la période fin-mai/mi-juin, c’est plutôt l’effet inverse qui se produit et la situation pourrait durer encore plusieurs mois.

Lors de sa conférence de presse du 2 juin, le porte-parole du Comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre l’épidémie à Coronavirus au Gabon (Copil), a affirmé que «la période que nous traversons actuellement est la plus critique de l’épidémie». Il en veut pour preuve,  le nombre élevé de cas positifs ainsi que la forte affluence de personnes présentant de la fièvre, la toux ou des difficultés respiratoires dans les structures sanitaires publiques et privées du pays, et particulièrement de la capitale gabonaise, épicentre de l’épidémie.

«Cette phase critique de l’épidémie pourrait durer plusieurs jours, plusieurs semaines, voire plusieurs mois» a-t-il prévenu, indiquant que tout dépendra du comportement de la population. Guy-Patrick Obiang estime que chacun devrait être un ambassadeur de la lutte contre le Covid-19 en sensibilisant sur les mesures barrières, ses proches, son entourage familial, professionnel ou sa communauté. L’objectif, atténuer l’impact du Covid-19 dans le pays. «Nous devons être vigilants, faire de l’auto-surveillance, sensibiliser, éduquer et amener à la raison toutes ces personnes qui sont réfractaires au respect des mesures barrières», a-t-il plaidé.

148 nouveaux cas, 57 guérisons et 3 décès

Cartographie de l’épidémie au 2 juin. © Copil

Au 2 juin, a-t-il informé, 1.143 prélèvements ont été effectués avec à la clé, 148 nouveaux cas positifs. Ce qui porte à 2.803 le nombre de cas testés positifs au Gabon. Au nombre de ces nouveaux cas, 145 dans la province de l’Estuaire sur 1.136 prélèvements, dont 115 sur 824 prélèvements issus du dépistage de masse et 30 sur 312 issus du suivi des cas contacts. Soit un total de 2 248 cas positifs dans cette province. Les 3 autres nouveaux cas ont été enregistrés dans la province du Moyen-Ogooué dont 1 à Lambaréné, 1 à Ndjolé et 1 à Makouké. Soit un total de 73 cas positifs dans cette province.

En matière de prise en charge, a indiqué Guy-Patrick Obiang, 96 personnes sont hospitalisées dont 12 en réanimation. Au 2 juin, 57 guérisons ont été notifiées. Ce qui porte à 779 le nombre de personnes guéries. Parallèlement, 3 décès ont été déclarés dont 2 hommes et une femme hypertendue. Ce qui porte à 20 le nombre de décès. Au total, 15.265 prélèvements ont été effectués depuis le début de la pandémie dans le pays.

 
GR
 

3 Commentaires

  1. François dibala dit :

    Pour koi faite vous ce que vous faite ? Les Européens ont démontré que ces teste ne sont pas fiable. Pour koi persisté vous avec pour augmenté le taux des contaminé au Gabon vous êtes vraiment méchant de détruire vos compatriotes et foutre en l’aire le petite économie de ce petit pays que vous n’arrive pas à traité comme une jolie femme.

  2. diogene dit :

    Laissez la place à ceux qui ont eu la confiance des électeurs…
    Retournez en prison !

Poster un commentaire