TATIE

Après l’allègement des mesures prises pour lutter contre le Covid-19, le gouvernement a tiré la sonnette d’alarme, le 19 novembre, en déplorant le relâchement dans un communiqué signé du ministre d’Etat en charge de l’Intérieur, Lambert-Noël Matha. Des sanctions seront prises à l’encontre de ceux qui ne voudront pas se conformer aux prescriptions gouvernementales.

Le gouvernement dénonce le relâchement dans l’observation des mesures barrières après l’allègement des restrictions. © D.R.

 

Alors que la deuxième vague de contaminations au Covid-19 désarticule plusieurs pays  occidentaux, le Gabon tente le tout pour protéger sa population. En effet, face au relâchement constaté dans l’observation des mesures barrières, le ministre de l’Intérieur est monté au créneau le 19 novembre, pour interpeller la population sur le respect des mesures barrières. Lambert-Noël Matha rappelle que «le gouvernement constate pour le déplorer qu’un relâchement gagne de nombreux compatriotes quant à l’observation des mesures barrières. Le virus circule et le danger de contracter la maladie est réel».

Depuis le début du mois de novembre, le Gabon a enregistré une légère hausse de cas de contaminations. Ce qui amène le gouvernement à dénoncer l’incivisme de la population et la mettre en garde face à l’inobservation des mesures gouvernementales. «Le port du masque en tout lieu reste systématique et obligatoire, le thermo flashage à l’entrée des édifices est souhaité, l’hygiène des mains doit demeurer de mise et la distanciation physique d’au moins un mètre reste en vigueur», a rappelé Lambert-Noël Matha, invitant également chacun, à son niveau, à faire de l’attitude prudentielle un mode de vie.

«L’heure doit toujours être à l’observation rigoureuse des mesures barrières et au respect scrupuleux des mesures gouvernementales, seuls moyens pour freiner la propagation de la Covid-19, pour se protéger et protéger autrui», a fait savoir le membre du gouvernement. Le ministre de l’Intérieur souligne par ailleurs que «les forces de l’ordre et de défense ont expressément été instruits pour veiller à ce que les mesures éditées soient respectées. Les contrevenants s’exposent aux sanctions prévues à cet effet».

 
GR
 

1 Commentaire

  1. Serge Makaya dit :

    Je suis très âgé déjà. Je rencontre encore beaucoup de gens en respectant les mesures de barrières recommandées. Depuis le début de l’épidémie, je consomme régulièrement de l’ail. Et moi qui suis souvent vite grippé, depuis mars 2020, je n’ai plus de grippe classique. Je crois que l’ail peut aussi avoir un effet positif sur le coronavirus. Rien ne coûte d’essayer. C’est naturel et pas cher. Et avec l’ail, plus besoin de vaccin (véritable poison pour notre corps)…

Poster un commentaire