TATIE

 

Pour éviter une nouvelle flambée des contaminations, synonyme de reconfinement comme c’est le cas dans plusieurs pays occidentaux ayant assoupli leurs restrictions contre la pandémie, le bureau Afrique de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande aux Etats de maintenir les mesures de santé publique ayant contribué à freiner la propagation du Covid-19.

Des militaires sud-africains dans les rues pour faire respecter les mesures barrières, en mars 2020. © AP Photo/Themba Hadebe)

 

En dépit d’une baisse constante du nombre de nouvelles contaminations ces deux derniers mois, le Gabon devrait proroger les mesures de prévention, de lutte et de riposte contre le Covid-19. Ce serait plutôt une bonne décision pour l’OMS, dont le bureau Afrique invite les Etats à la vigilance face à la pandémie qui fait mine de s’essouffler dans certains pays. L’organisation onusienne veut éviter de nouvelles flambées de contaminations et le retour aux mesures plus strictes comme c’est le cas depuis quelques semaines dans certains pays, en Europe notamment.

«Nous ne devons pas relâcher notre vigilance. D’autres régions du monde ont connu des tendances similaires, pour constater qu’à mesure que les mesures sociales et de santé publique sont assouplies, les cas recommencent à prendre de l’ampleur», a récemment exhorté Dr Matshidiso Moeti, directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique.

Dans un communiqué publié le 24 septembre dernier, le bureau Afrique de l’OMS prend en effet l’exemple du Cameroun et de la Côte d’Ivoire qui «font partie des pays qui ont enregistré une baisse des infections depuis la mi-juillet, [mais] ont vu leur nombre de cas augmenter légèrement» ces dernières semaines. «Il est crucial que les pays maintiennent les mesures de santé publique qui ont contribué à freiner la propagation de la Covid-19 afin de limiter les nouvelles infections et les décès», préconise l’organisation.

Pour Dr Matshidiso Moeti, «la tendance à la baisse observée en Afrique au cours des deux derniers mois est sans aucun doute une évolution positive et témoigne des mesures de santé publique énergiques et décisives prises par les gouvernements de toute la région». Aussi, estime-t-elle que les mesures gouvernementales actuelles doivent être maintenues.

«La propagation plus lente de l’infection dans la région signifie que nous nous attendons à ce que la pandémie continue à couver pendant un certain temps, avec des flambées occasionnelles», prévient-elle.

 
GR
 

5 Commentaires

  1. Tellier Yvon dit :

    Consommez de l’ail avec modération. Et tout ira bien pour votre santé.

  2. Ponce_pilate dit :

    C’st écrit ou que l’OMS préconise le maintien de l’état d’urgence sanitaire ?
    Vous faites une interprétation exagérée de leur propos.

  3. Presta Web dit :

    L’article est très pertinent. Svp rien de ce que vous écrivez n’est mentionné sur le siteweb officiel de l’OMS

  4. JAMES DE MAKOKOU dit :

    OMS EST DEVENUE UNE ORGANISATION QUI NE SERT A RIEN FRANCHEMENT , C’EST DEVENU UN ORGANISATION DIRIGEE PAR BILL GATERS ET LES LABORATOIRES PHARMACEUTIQUES
    DONC SANS IMPORTANCE… CAR DEVENUE UNE ORGANISATION DE COVID-19 BUISNESS

  5. diogene dit :

    Il faut maintenir les singes en cage sinon ils pourraient devenir des hommes !

Poster un commentaire