GR


Le président de Madagascar, Andry Rajoelina, a présenté, le 20 avril, la tisane bio, Covid Organics (CVO), produite par l’Institut Malagasy de recherche appliquée (IMRA) et destinée à prévenir et à guérir le Covid-19.

Le président de Madagascar, Andry Rajoelina, tentant de convaincre les plus sceptiques en ingurgitant une dose du Covid Organics produit par l’IRMA. © D.R.

 

A la surprise générale, le salut du combat que mène le monde entier contre la propagation du Coronavirus pourrait peut-etre venir de Madagascar. Le 20 avril, à Avarabohitra, son président, Andry Rajoelina, a présenté le Covid Organics (CVO). Une tisane bio, produit issu des travaux des chercheurs de l’Institut Malagasy de recherche appliquée (IMRA), capable, selon lui, de prévenir et de guérir le Covid-19.

Au cours de cette cérémonie à laquelle assistaient plusieurs membres du gouvernement, des ambassadeurs dont celui de la Chine et de la Corée du Sud, le président malgache a annoncé l’officialisation et la mise en circulation de ce médicament 100% malgache. «Aujourd’hui, j’annonce officiellement la réussite et les bons résultats des essais de notre remède. Il a donné un résultat concluant sur les malades du Covid-19. Il peut limiter et atténuer ses effets sur le corps humain», a-t-il déclaré.

Le directeur général de l’IMRA, le docteur Charles Andrianjara, a expliqué que les produits du laboratoire sont des résultats des raccords entre la médecine traditionnelle et moderne. Le Covid Organics est en fait une décoction et une tisane bio à base d’artemisia et d’autres plantes malgaches tenues secrètes. Ce médicament sera distribué gratuitement aux personnes les plus vulnérables et mis en vente dès ce mercredi 22 avril 2020, dans les pharmacies et supermarchés. Le président a décrété obligatoire la prise de ce médicament pour les étudiants de 3e et de terminale qui retournent à l’école dès mercredi.

Selon le président Andry Rajoelina, certains pays sont déjà intéressés par le Covid Organics. Pour convaincre les sceptiques et valider ses propos, le chef de l’Etat malgache et son épouse ont pris une quelques gorgées de ce produit. L’IMRA a déjà produit plus d’une cinquantaine de médicaments qui ont été jugés tous efficaces. Il reste que pour ce produit destiné à combattre le Coronavirus, plusieurs sons de cloche ne pouvaient que se faire entendre. Certains estiment que la population malgache a été prise pour «cobaye», tandis que d’autres invoquent l’impossibilité de connaître le nombre de personnes sur lequel ce traitement conçu en quelques jours a été testé. Tout comme l’on invoque la méconnaissance des ingrédients composant ce médicament.

 
GR
 

2 Commentaires

  1. moundounga dit :

    Bjr. Eux au moins tente quelque chose. Amen.

Poster un commentaire