GR

 

Les effets du Covid-19 n’ont épargné aucun secteur. Les sportifs et les artistes font partie des catégories socioprofessionnelles les plus affectées par l’impact de cette pandémie. La Déléguée générale du Centre des libéraux réformateurs (CLR), Nicole Assélé, a suggéré au gouvernement de leur apporter une l’aide d’urgence.

La Déléguée générale du Centre des libéraux réformateurs (CLR), Nicole Assélé, appelle le gouvernement suggéré à apporter de l’aide aux sportifs et aux artistes. © D.R.

 

Depuis le déclenchement de la pandémie la restriction des libertés, assortie de la fermeture des espaces d’expression des sportifs et des artistes, leurs secteurs d’activités sont quasiment desséchés. Face à ce qui apparait comme «une catastrophe», la Déléguée générale du Centre des libéraux réformateurs (CLR), Nicole Assélé, propose au gouvernement, sur sa page Facebook, de leur venir en aide.

Les activités culturelles et sportives semblent avoir été plus frappées que d’autres secteurs par les effets du Coronavirus, puisque le gouvernement a interdit tout rassemblement de plus de 10 personnes. Or, les concerts, les événements sportifs, etc. ont ceci de particulier qu’ils regroupent, en un seul lieu, plusieurs personnes et corps de métiers. Ce sont toutes ces catégories qui sont désormais au chômage. D’où l’alerte de cet ancien ministre des Sports et promotrice de club de handball.

Nicole Asselé s’inspire de l’exemple de l’assistance financière apportée par la Fédération internationale de football association (Fifa) aux footballeurs professionnels, via les associations sportives nationales affiliées dont la Fédération gabonaise de football (Fegafoot). Pour elle, «une aide du gouvernement en direction de tous nos sportifs locaux est plus qu’urgente». «La situation difficile traversée actuellement par ces derniers au plan existentiel est en effet des plus intenables, dans un contexte de crise sanitaire aigüe qui perdure et aggrave chaque jour, un peu plus, la précarité dont ils sont particulièrement victimes», a-t-elle dit, s’appesantissant sur le cas des sportifs.

Revenant aux artistes, la Déléguée générale du CLR estime que «la même attention devrait être accordée à tous nos artistes en général qui, eux, se trouvent malheureusement privés du moindre espace d’expression et de production». «Tous ces compatriotes, dignes ambassadeurs et vitrine de notre pays, semblent avoir été laissés à la remorque du train de la solidarité nationale en marche», a-t-elle fait remarquer.

 
GR
 

3 Commentaires

  1. Clément dit :

    Elle parle en tant que qui????? Il y a déjà un ministre des Sports pour régler cette situation.

  2. azerty dit :

    Et tout l’argent qu’elle a volé partout ou elle est passée. Qu’elle fasse don.

  3. Ikobey dit :

    Nicole Assez laide parle encore pour ne rien dire.

Poster un commentaire