HABANA

 

En prélude à l’arrivée des vaccins russe et chinois et le début de la première phase de la campagne de vaccination contre le coronavirus, le gouvernement, comme pour répondre aux appréhensions de certains, assure que la vaccination ne sera pas obligatoire et que des précautions seront prises en cas de complications à la suite de l’injection.

Dr Guy Patrick Obiang Ndong, ministre de la Santé. © Com. gouvernementale

 

Après des pays tels que le Maroc, l’Algérie, l’Afrique du Sud, le Zimbabwe, le Rwanda et la Guinée équatoriale qui a récemment administré 60 doses du vaccin russe Spoutnik V sur une base expérimentale, le Gabon devrait bientôt être l’un des pays du continent africain à offrir un moyen supplémentaire de prévention contre le Covid-19 à sa population. Actuellement, des mesures sont prises pour l’accueil des premiers flacons russes et les 100 000 doses promises par la Chine. Le gouvernement n’a pas officiellement communiqué la date du démarrage de la campagne de vaccination.

Mais d’ores et déjà, comme pour répondre aux appréhensions et tenter de rassurer la population dont certains doutent de l’efficacité de ces futurs vaccins, le ministre de la Santé a informé lundi 22 février que cette campagne de vaccination ne sera imposée à aucun Gabonais sur tout le territoire national. «Les personnes qui souhaiteront se faire vacciner le feront de manière volontaire. Nous n’obligerons personne à être vacciné», a en effet informé Dr Guy Patrick Obiang Ndong.

Toutefois, pour tenter de convaincre l’opinion de ce que les vaccins ne seront d’aucun danger et surtout que des précautions seront prises en cas de complications à la suite de la vaccination, le membre du gouvernement qui a évoqué un «consentement éclairé» des volontaires, a indiqué qu’actuellement, « des équipes travaillent à la mise en place d’un système de pharmacovigilance». L’objectif étant d’assurer une prise en charge rapide des personnes vaccinées ayant fait un rejet ou une allergie.

 
GR
 

4 Commentaires

  1. BINGOMA dit :

    @ Le Ministre,

    «Les personnes qui souhaiteront se faire vacciner le feront de manière volontaire. Nous n’obligerons personne à être vacciné», a en effet informé Dr Guy Patrick Obiang NDONG.

    Vous parlez en tant médecin ou Ministre de la santé? Pourquoi alors demain le Gouvernement imposera aux entreprises de faire vacciner ses employés? Et pourquoi certainement votre collègue de l’éducation nationale en ferai autant pour les établissements scolaires et universitaires? Vous êtes membre d’un gouvernement, et ce dernier a une cheffe. Alors nous souhaitons que la cheffe du Gouvernement dise de sa propre bouche que LA FUTURE VACCINATION N’EST PAS OBLIGATOIRE.
    Dans le passé et à présent, nous avons vécu et vivons des cas ou le dépistage était et est obligatoire, au risque de voir son emploi menacé. Alors de grâce, soyez sûr de votre communication.

  2. Malho dit :

    Tout ça c’est de la comédie ! Vous allez d’abord vous faire vacciner vous mêmes et vos familles, ensuite les moutons du pdg passeront à leur tour. Vous parlez des vaccins russe et chinois, vous voulez tromper les gens alors que ce sont les vaccins à ARN que vous avez l’intention d’inoculer aux gens. Les gabonais ne sont dupes, car ils connaissent vos projets.

  3. Carine dit :

    Qu’il aille d’abord se faire contaminé puis vacciné par la suite et nous le retour. On voit bien pourtant au travers des médias où il y’a des complications sur ceux qui ont accepté cette bêtises ou encore à qui on a sûrement forcé à accepter, donc manière eux-mêmes se remettent en question concernant leurs vaccins vue les dégâts que cela cause encore, le Gabon aussi veut aussi suivre le pas.
    Chers dirigeants sachez que d’après un invité de l’émission TPMP (émission française sur c8) a révélé sa conversation avec votre excellence Emmanuel MACRON disant que si jamais il venait à contracter le virus, eh beuuu il se procurera le traitement du Dr. Raoul c-à-d la CHLOROQUINE. Donc même vous même vous pensez qu’il est bête de faire vacciné les autres sachant les risques ?

Poster un commentaire