GR

Bien qu’ayant décidé de fermer, y compris partiellement, certaines de ses frontières terrestres et de limiter des liaisons aériennes pour éviter tout risque de propagation du Covid-19 sur le territoire national, les autorités gabonaises assurent à la population que les commerces continueront d’être approvisionnés en denrées alimentaires.

Au Gabon, les autorités assurent qu’il n’y aura aucune pénurie en denrées alimentaires. © D.R.

 

La décision de fermer les restaurants au public ainsi que la limitation des liaisons aériennes et la fermeture partielle de certaines frontières terrestres, à l’instar de celle du Cameroun, un des principaux fournisseurs du Gabon en denrées alimentaires, ne visent pas à affamer les populations comme certains le prétendent depuis quelques heures sur les réseaux sociaux. Bien au contraire.

Ces mesures, soutiennent les autorités gabonaises en tête desquelles le président de la République, visent à prévenir tout risque de propagation du Covid-19 sur le territoire national. Le gouvernement s’est d’ailleurs gardé de décider de la fermeture des magasins et autres établissements d’alimentation générale dans la batterie des mesures prises ces derniers jours après la découverte d’un cas testé positif au virus.

«Des mesures ont également été prises pour garantir l’acheminement sur notre territoire des denrées alimentaires. Les magasins et marchés sont et seront approvisionnés tout à fait normalement», a promis Ali Bongo. Le chef de l’État semble craindre que la psychose s’empare des populations qui risquent de prendre d’assaut les commerces comme cela s’est fait dans d’autres pays touchés par le coronavirus.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire