GR

Le ministre de l’Énergie et des Ressources hydrauliques, Pascal Houangni Ambouroue, a lancé le 24 mars au rond-point du carrefour Awendjé, l’«opération mains propres». Une campagne sur les mesures d’hygiène contre la propagation de la pandémie Covid-19. 

Lancement de l’«opération mains propres». © D.R.

 

Dans le cadre de la prévention et de la lutte contre la pandémie de Covid-19, des difficultés d’approvisionnement en eau potable dans certains quartiers du grand Libreville, le ministère de l’Énergie et des Ressources hydrauliques a décidé de mettre en place une opération «Mains Propres».

«Nous faisons le tour des sites pour voir comment la Société d’énergie et d’eau du Gabon déploie le dispositif, met les choses aux normes pour qu’au plus tard le vendredi 27 mars prochain, tout soit en place afin de permettre aux populations de trouver de l’eau pour pouvoir se gérer dans le cadre de l’hygiène qui est nécessaire pour la prévention contre le Coronavirus», a expliqué le ministre de l’Énergie et des Ressources hydrauliques, Pascal Houangni Ambouroue.

Lancée le 24 mars dans le troisième arrondissement de la commune de Libreville, cette campagne s’étendra dans une quarantaine des quartiers de la capitale gabonaise et ses environs, sur une durée ponctuelle de 30 jours, et une disponibilité allant de 7h30 à 17H30. Selon le ministre de l’Énergie et des Ressources hydrauliques, elle permet de rendre possible la mise en application par les populations d’une des principales dispositions d’hygiène préconisées par l’Organisation mondiale de la santé, à savoir se laver fréquemment les mains avec de l’eau et du savon.

Tout au long de la durée de cette campagne, des cuves pleines d’eau et équipées de robinets, des gels désinfectants, seront disponibles au niveau des carrefours et des sites à haute fréquentation humaine. Ces lieux seront aussi traités avec des produits désinfectants et surveillés par les forces de sécurités. «Il s’agit d’un dispositif initié conjointement avec les forces de sécurité et de défense afin que d’une part les populations soient sécurisées quand elles viennent laver leurs mains et d’autre part, qu’elles soient encadrées dans le respect du dispositif de prévention du coronavirus tel qu’édicté par l’OMS», a assuré Pascal Houangni Ambouroue.

Outre la mise en place d’un dispositif d’appoint pour le lavage des mains dans les zones à forte affluence, la Société d’énergie et d’eau du Gabon, procédera à l’installation et la distribution d’eau dans certains quartiers du Grand Libreville.

 
GR
 

3 Commentaires

  1. Francois6 MOUDOUMA NGOMA dit :

    Un Homme de terrain et dynamique. Nous pouvons compter sur son pragmatisme pour atteindre des objectifs fixés.

  2. Père de Dieu dit :

    Dieu Mon Fils
    Envoie ce fils de Port Gentil « les eaux » à Port Gentil « manque d’eau potable » aller faire « main propre » ou « main sale » c’est selon, en cette période de Covid 19. Les populations seront très ravies de le recevoir.

    Père.

  3. Mezzah dit :

    Ce genre d’initiatives me fait rire enfin plus sérieusement ça me fait de la peine. Le Gabonais demande à avoir dignement accès à l’eau et vous n’y parvenez pas.
    Les autres pays confinent et vous, vous allez créer des attroupements. Tout le contraire de ce qui est préconisé. On marche sur la tête.

Poster un commentaire