GR

Avec la notification de 322 personnes guéries le 10 juillet, le Gabon a atteint 3004 guérisons sur 5.942 cas positifs depuis le début de la pandémie, soit un pourcentage de 50,5%.

Guy-Patrick Obiang le 10 juillet. © D.R.

 

Au Gabon, entre taux journalier de contamination au Covid-19 en baisse et bond de guérisons, la riposte engagée contre cette pandémie semble porter des fruits. 4 mois après la déclaration du premier cas positif et trois mois après les premières guérisons, le pays enregistre un taux de guérison de 50,5%. Le 10 juillet, a annoncé le porte-parole du Comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre l’épidémie à Coronavirus (Copil), 322 nouvelles guérisons ont été déclarées. Ce qui permet de compter au total 3004 personnes guéries dans le pays et au regard de l’éventuelle inutilité du test virologique, ces chiffres pourraient continuer d’évoluer à la hausse très vite.

En matière de situation épidémiologique, 71 nouveaux cas ont été déclarés positifs sur 2342 prélèvements. Soit un pourcentage 3%, en baisse par rapport au 10 juillet où il était de l’ordre de 5,5%. Au nombre des nouveaux cas, 61 sur 2116 à Libreville. Soit, 4547 dans la province de l’Estuaire. Un nouveau cas sur 4 prélèvements à Mouila pour 81 cas positifs dans la province de la Ngounié. Deux nouveaux cas sur 20 prélèvements à Makoukou. Soit 17 cas dans l’Ogooué-Ivindo. Un nouveau cas sur 20 prélèvements à Koulamoutou. Soit, 47 cas dans l’Ogooué-Lolo. 2 nouveaux cas sur 99 prélèvements à Port-Gentil, pour un total de 45 cas dans l’Ogooué-Maritime. 4 cas sur 43 prélèvements à Bitam. Soit, 131 cas positifs dans le Woleu-Ntem.

Une tendance baissière qui semble déjouer les pronostics

Situation journalière au 10 juillet. © D.R.

De façon globale, sur 46.725 prélèvements effectués depuis le début de la pandémie dans le pays, 5.942 cas sont déclarés positifs. Soit un taux de contamination global de 12,7% en baisse par rapport au mois de juin où il dépassait la barre des 13%, mais plutôt stable depuis le début de ce mois de juillet. Une tendance baissière qui ne cesse de se consolider en cette période de saison sèche et qui semble déjouer les pronostics. «Nous pensions qu’il y aurait une flambée de l’épidémie mais il y a plutôt une stabilisation. Ce qui veut dire que nous allons continuer à observer s’il n’y a pas de facteur saisonnier qui agit sur cette épidémie», a dit Guy-Patrick Obiang.

Lundi, a-t-il indiqué, le Copil fera le point de la situation globale en signalant si le Gabon a atteint le pic ou pas. Ce qui pourrait permettre d’envisager des nouvelles mesures d’allègement ou de réajuster certaines mesures restrictives d’autant plus que pour un déconfinement, avait laissé entendre le Copil, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) préconise un taux de contamination global de l’ordre de 5%. En matière de prise en charge, a fait savoir le porte-parole du Copil, 39 personnes sont hospitalisées dont 10 en réanimation. Aucun décès n’a été déclaré le 8 juillet. Ce qui laisse à 46 le nombre de morts dû au Covid-19 au Gabon.

 
GR
 

1 Commentaire

  1. Père de Dieu dit :

    Dieu mon Fils

    Les GABONAIS devraient être dépistés à 10 000 personnes par jours à la mise en place du « Loboratoire Pr Daniel Gahouma ». Mais depuis le début de la pandémie seulement 46 725 prélèvements effectués. Mensonge des Bongo et de son clan comme d’habitude :

    « Le Gabon a lancé, lundi 25 mai, un laboratoire P2+ capable de réaliser 10 000 tests par jour, ce qui permet au pays de se positionner pour intégrer le top ten africain des tests par million d’habitants.

    Financé par l’Etat sur fonds propres pour un montant de 3,2 milliards de FCFA (environ 5 millions d’euros), le laboratoire Pr Daniel Gahouma, fruit d’un partenariat avec la firme chinoise Beijing Genomics Institute (BGI), qui a formé une équipe locale de 70 techniciens et cadres, vient renforcer la stratégie nationale résumée en trois mots: diagnostiquer, isoler et traiter.

    En termes de capacités, c’est le plus important laboratoire de la zone de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC, assurent les autorités gabonaises ».

    Du 25 Mai au 11 juillet 2020 seulement 46 725 prélèvements effectués;

    Pauvres gabonais et Pr Daniel Gahouma au pays des Bongo.

    Père.

Poster un commentaire