HABANA

Au cours d’une conférence de presse ce 26 février, le ministre de la Santé a indiqué que l’anticipation des mesures sanitaires par les autorités gabonaises a permis d’atténuer l’impact de cette seconde vague au Gabon. Même si le taux de positivité reste élevé dans le pays, d’après Guy-Patrick Obiang, il se stabilise.

Selon Guy-Patrick Obiang, la situation épidémiologique du Gabon se stabilise. © D.R.

 

«Le mois de février aura été particulièrement difficile dans la gestion de la pandémie de la Covid-19 à cause du nombre très important de nouvelles contaminations, de cas graves et de décès», a déclaré ce 26 février, le ministre de la Santé au cours d’une conférence de presse sur la situation épidémiologique au Gabon.

Selon Guy-Patrick Obiang, depuis le début de cette pandémie, février 2021 aura été le mois le plus critique. «Nous avons frôlé la catastrophe sanitaire au regard de la vitesse rapide de la propagation du virus dans la communauté et de la forte tension hospitalière observée», a-t-il révélé.  En chiffres, a-t-il indiqué, le pays a enregistré 3 817 cas positifs, en moyenne 70 hospitalisations et 15 décès.

Cependant, a-t-il nuancé, les résultats sont encourageants. «L’anticipation des mesures de sécurité sanitaires par les plus hautes autorités de l’État a permis d’atténuer l’impact de cette seconde vague», a indiqué  Guy-Patrick Obiang. «Le taux de positivité reste élevé mais se stabilise,  de même le temps de doublement qui était de 3 à 5 jours au début du mois commence à s’améliorer significativement», a-t-il informé. Selon lui, «les premiers résultats laissent espérer une tendance baissière dans les prochaines semaines». Il estime que le démarrage de la vaccination dans les semaines à venir constituera un atout important dans le renforcement de la stratégie de riposte sanitaire du pays, le but étant de protéger la population contre cette pandémie. «Sur le plan perceptuel, nous saluons l’appropriation des mesures barrières notamment le port du masque par plusieurs de nos compatriotes. Ce n’est qu’ainsi que nous vaincrons la pandémie de la Covid-19, en respectant les gestes barrières et en protégeant les personnes les plus vulnérables», a déclaré Guy-Patrick Obiang.

Le 26 février, le pays a enregistré 330 nouveaux cas positifs sur 8 166 prélèvements, soit un taux de positivité de 4%, 297 guérisons et 3 nouveaux décès à Libreville. Au total depuis le début de la pandémie, sur 524 784 tests réalisés, 14 564 cas ont été déclarés positifs dont 83 décès. Parmi eux, 1 338 cas actifs, 13 143 guérisons. A ce jour, le pays compte 1 338 cas actifs dont 69 personnes en hospitalisation.

 
GR
 

5 Commentaires

  1. Mabele dit :

    Ah! ah! ah!
    Les chiffres deviennent bons depuis quelques jours !
    Comme quoi le traitement « Casseroles » est très efficace !!!
    Enfin un traitement qui marche! Un traitement trouvé par le peuple.
    N’est-ce pas docteur ?!

  2. ENDUNDU dit :

    Vivement la tendance baissière pour un retour à la normale des activités commerciales et économiques,maillons de la relance économique engagée par le Gouvernement.Couvre feu plus sanitaire que sécurité, oui.

  3. Lavue dit :

    A cet âge, le PDG a déjà reussi à en faire un Charlot. C’est dommage. Quand on a de la personnalité on l’affirme et ça finit à la longue d’être reconnu et par payer. Malheureusement très souvent quand on doit son ascension à un parachutage par des gens plus nuls, on finit par trop vouloir les écouter et faire ce qu’ils vous impose. Il a fallu que le peuple crie tout haut pour que ce jeune ministron comprenne que le mimétisme grossier sur la gestion de la pandémie devenait ridicule. Et comme le ridicule ne tue pas, on peut le pratiquer indéfiniment. Comme par enchantement, la situation s’étant stabilisée en France, voilà qu’elle s’est aussi stabilisée au Gabon. Et avec ça on ose dire que le pays a des dirigeants. MBORANTSOUO et SYLVIA BONGO, voici les intelligences qui gèrent le Gabon, c’est vraiment lamentable. Faut vraiment espérer que cela ne va perdurer.

Poster un commentaire