GR

Après le Cameroun ce 6 mars, le gouvernement togolais a annoncé un premier cas de coronavirus dans ce pays d’Afrique de l’ouest. La malade, une Togolaise de 42 ans ayant séjourné du 22 février au 2 mars au Bénin, en Allemagne, en France et en Turquie avant de rejoindre son pays par voie terrestre.

A Lomé, un premier cas de Coronavirus a été confirmé ce 6 mars. © D.R.

 

Le Togo a enregistré son premier cas de Coronavirus. L’annonce a été faite ce 6 mars par le gouvernement togolais. Alors que ce gouvernement affirme que depuis l’apparition de cette épidémie, le pays s’est préparé à y faire face en prenant «des mesures de surveillance active à ses frontières», il semblerait que ces mesures ont vite montré leurs limites. Pour ainsi dire, selon le communiqué du Premier ministre togolais, le sujet atteint n’a pas été détecté aux frontières du pays, mais après consultation dans un centre de santé. Reçue en consultation une dame présentait des signes rappelant la grippe au coronavirus. Notamment, une fièvre, un mal de gorge et des maux de tête. «Les prélèvements effectués et analysés au laboratoire national de référence le 5 mars 2020 ont révélé un résultat positif au coronavirus»,indique le communiqué.

Âgée de 42 ans, la patiente réside à Lomé avec sa famille, mais du 22 février au 2 mars 2020, elle a successivement séjourné au Bénin, en Allemagne, en France, en Turquie avant de regagner son pays par voie terrestre via le Bénin par «la frontière terrestre de Sanvi Condji le 2 mars 2020», précise le communiqué. Cette dernière a été mise en isolement au Centre de traitement des maladies infectieuses pour une prise en charge adéquate. Si le gouvernement togolais assure qu’«à ce jour son état de santé ne suscite aucune inquiétude majeure», il informe également que «toutes les personnes qui ont été en contact avec la patiente ont été identifiées et mises en quarantaine conformément au règlement sanitaire international».

Si une réunion du comité de crise présidée par le chef de l’Etat togolais a été tenue ce 6 mars à Lomé et qu’une notification a été envoyée à l’Organisation mondiale de la santé (OMS), ce nouveau cas en Afrique devrait interpeller les autorités africaines quant aux mesures de sécurité prises au niveau des frontières.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire