GR

Les pays africains préparent la riposte face à la propagation du Covid-19 sur le continent. Une équipe de 35 chercheurs expérimentés, à l’instigation du professeur Bruno Eto, vient d’être constituée pour apporter une solution appropriée au Covid-19 et aux pandémies en Afrique.

Les chercheurs africains préparent la riposte face à la propagation du Covid-19 sur le continent. © D.R.

 

Bien que la progression du Covid-19 demeure pour l’instant plus limitée en Afrique, la prévention s’impose pour éviter de mettre sous pression des systèmes de santé souvent fragiles.

A travers un projet baptisé «vers une solution africaine de lutte contre les pandémies», rendu public le 26 mai 2020, une trentaine de chercheurs africains ont décidé d’unir leurs forces, par le partage d’expériences et de bonnes pratiques, pour proposer en accord avec les comités d’éthiques nationaux et internationaux, une réponse efficace et pragmatique contre le Covid-19 et les pandémies en Afrique. «Nous proposons par ce travail d’apporter une solution appropriée à la pandémie de Covid-19 pour le continent Africain. Ce projet est loin d’être complet à cause de la nouveauté de cette maladie».

Ce groupe de recherche à l’ambition de saisir les ressorts du virus pour comprendre son fonctionnement et proposer une riposte adaptée. Car «les cliniciens rapportent que pour les patients les plus atteints, l’infection par le nouveau SARS-COV2 se révèle être une agression corporelle complète, causant des dommages bien au-delà des poumons. Il peut affecter le cœur, le foie, les reins, le cerveau, le système endocrinien et le système sanguin». Cette compréhension est vitale pour répondre à plusieurs questions sans réponses aujourd’hui. Quelle est la longévité des malades dits «guéris» ? Les réinfections sont-elles possibles ? Le virus peut-t-il rester en sommeil dans le corps pendant des années, et réapparaître plus tard sous une forme différente ? Autant de pistes à explorer pour espérer contrer avec efficacité le Covid-19.

Le temps est compté et les membres de cette équipe multidisciplinaire est appelée à travailler d’arrache-pied pour proposer une riposte appropriée face au Covid-19 et préparer un dispositif de lutte contre les pandémies en Afrique.  Dans le cadre de ce dispositif, ces chercheurs estiment que l’Africain doit recourir à ses sources et s’inspirer des us et coutumes de la médecine traditionnelle du terroir. La médecine ancestrale africaine dite préhistorique (selon les pays industrialisés) qui intègre des principes simples pourrait apporter sa contribution pour sortir la médecine dite moderne de l’impasse actuelle, à l’instar des mathématiques qui ont révolutionné la technologie.

«L’histoire nous apprend que les pandémies de type Covid-19 ont toujours existé et continueront d’exister. Seules les réponses rapides et appropriées pourront épargner les vies. Certaines mesures prises par les pays du nord dits pays industrialisés ne sont pas adaptées aux réalités du continent Africain. Le système sanitaire y est archaïque, voire inexistant dans certaines régions. Le continent a malgré tout, plusieurs avantages qu’il faut prendre en compte», soulignent les membres de ce projet. Le temps presse, place au travail.

 
GR
 

1 Commentaire

  1. diogene dit :

    «Nous proposons par ce travail d’apporter une solution appropriée à la pandémie de Covid-19 pour le continent Africain. Ce projet est loin d’être complet à cause de la nouveauté de cette maladie».

    Vu l’inefficacité des scientifiques sur le sol africain en ce qui concerne les vieilles maladies tel que le palud, nous pouvons nous rendormir…

    Les scientifiques, les artistes, les sportifs, les chercheurs qui réussissent sont tous dans les pays développés et travaillent pour eux.

    Quant à l’Afrique, elle se contente de quelques miettes et sous produits périmés avec la bénédiction des despotes fascistes.

Poster un commentaire