HABANA

 

Au Gabon où la situation sanitaire s’améliore avec, à la clé, une baisse globale du taux de positivité au Covid-19, dans la province de l’Ogooué-Ivindo on assiste à une légère hausse des cas. Imputant cette hausse aux élèves qui seraient dans le déni de cette pandémie, le gouverneur, Christiane Leckat, a promis des sanctions à leur encontre.

Christiane Leckat, gouverneur de la province de l’Ogooué-Ivindo, brandit la chicotte. © D.R.

 

Alors que la tendance épidémiologique du Covid-19 semble se stabiliser à la baisse au Gabon, dans la province de l’Ogooué-Ivindo les populations font face à une hausse qui inquiète les autorités provinciales en charge de la riposte. Selon celles-ci, le taux d’incidence est plutôt élevé en milieu scolaire où les élèves ne respecteraient pas les mesures et gestes barrières pour lutter contre la propagation du virus. Notamment, le port du masque. Ce qui les a d’ailleurs amenés à initier des séances de sensibilisation pour faire comprendre aux apprenants, et même à leurs parents, le bienfondé mais aussi à déployer les forces de défense et de sécurité sur le terrain et aux abords des établissements pour dissuader les élèves qui ne respectent pas les restrictions.

«Ceux des élèves qui seront pris sans masque, seront embarqués par les forces de défense et de sécurité et, sauront quel sort leur sera réservé», a prévenu le gouverneur de l’Ogooué-Ivindo, présidente du comité provinciale en charge de la riposte contre le Covid-19. «Nous rappelons qu’il y a la brigade mixte de contrôle opérationnelle sur le terrain et les sanctions ont été arrêtées par madame le Premier ministre. Il y a un arrêté du Premier ministre qui fixe le quantum des sanctions et, c’est 25 000 francs lorsqu’on ne porte pas de masques. Nous sommes allés dans les établissements le leur dire», a expliqué Christiane Leckat sur les antennes de Radio Gabon. «Apparemment, il y a un déni mais nous allons passer à la sanction», a commenté le gouverneur.

Dans ses points journaliers de la situation épidémiologique du Covid-19 la semaine écoulée, le Comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre l’épidémie à Coronavirus (Copil-Coronavirus) a fait part de cette hausse sensible des cas dans la province de l’Ogooué-Ivindo. De 99 cas confirmés dont 13 cas actifs dans cette province étaient notés le 10 mai dernier, l’on est passé à 114 cas confirmés dont 28 actifs le 12 mai et à 118 cas confirmés dont 30 cas actifs le 14 mai.

 
GR
 

1 Commentaire

Poster un commentaire