GR

 

En vue de commander le Covid-Organics, tisane malgache contre le nouveau coronavirus, une délégation gabonaise serait actuellement en mission à Antananarivo. Fake news, prouve le cabinet de Jean-Marie Ogandaga.

Jean-Marie Ogandaga et Andry Rajoelina, le 7 novembre 2019 à Madagascar. © D.R.

 

Datant de novembre 2019, des photographies d’une poignée de mains entre l’actuel ministre gabonais de l’Économie et des Finances, Jean-Marie Ogandaga, et Andry Rajoelina, le président de Madagascar, indiquent qu’une délégation gabonaise est en mission à Madagascar «pour une éventuelle commande du Covid Organic pour le compte du Gabon». D’entrée de jeu, le choix du chef de délégation de cette prétendue mission a suscité les interrogations des internautes les plus vigilants : en temps normal, elle aurait été conduite par le ministre gabonais de la Santé, à la rigueur par le Premier ministre.

En haut, la pseudo mission gabonaise à Madagascar. Au milieu, un tweet datant de novembre 2019 et, en bas, le tweet démenti du conseiller en communication du ministre gabonais de l’Économie et des Finances. © Gabonreview

Fort de ce que, n’ayant aucun caractère secret-défense, cette mission aurait nécessairement été officialisée ou médiatisée, Gabonreview s’est rapproché du cabinet de Jean-Marie Ogandaga, le ministre de l’Économie et des Finances. Sa réponse est formelle : il s’agit d’une fake news. En renfort de son démenti, le chargé de la communication du ministère a compulsé le réseau social de microblogage Twitter pour retrouver des posts relayant une ancienne mission, à Madagascar, de l’actuel ministre des Finances.

Fake news – Antananarivo, novembre 2019

Le 6 novembre 2019, en effet, Jean-Marie Ogandaga, alors ministre du Tourisme, du Commerce, des PME et PMI, avait participé au Forum du secteur privé africain à Antananarivo, capitale de Madagascar. Il était accompagné de Jean François Yanda, directeur général du commerce. Au terme de cette mission, le chef de la délégation gabonaise avait été reçu par le président Malgache, ainsi que le ministre gabonais l’avait alors expliqué sur sa page Facebook : «il était question pour nous de présenter nos civilités au Numero Un Malgache, le tout en faisant le point sur les différents accords qui ont été tissés dans le cadre de la coopération reliant désormais Madagascar et le Gabon».

Il n’y a donc eu, ces jours-ci, aucune une mission gabonaise vers Madagascar.

La grande île africaine est sous les feux de l’actualité ces dernières semaines, depuis la mise au point, par l’Institut malgache de recherches appliquées, du “Covid-Organics”, une tisane à base d’artémisia censée aider ses consommateurs à se protéger du Covid-19. Malgré la ferveur des populations du continent noir et la mobilisation panafricaniste inversement proportionnelle aux réserves de l’OMS et de l’industrie pharmaceutique mondiale, ce médicament suscite beaucoup d’espoir en Afrique noire.

Afro-optimisme et Covid-Organics

Le 30 avril dernier des chefs d’états africains – Félix Tshisekedi de la RDC, Abdel Fattah al-Sissi de l’Égypte, Paul Kagamé du Rwanda, Cyril Ramaphosa de l’Afrique du Sud, et Ibrahima Boubacar Keita du Mali – ont échangé en visioconférence sur les effets thérapeutiques de la boisson malgache sur le coronavirus.  Le gouvernement de la Guinée Équatoriale voisine a commandé et reçu 11 500 doses du fameux remède tandis que 15 autres pays d’Afrique de l’Ouest – Bénin, Burkina Faso, Côte d’ivoire, Ghana, Guinée, Liberia, Mali, Togo, Niger, Sierra Leone, Gambie, Nigeria, Cap-Vert, Sénégal et Guinée Bissau – ne vont pas tarder à recevoir cette tisane lancée le 20 avril dernier.

Le succès de la fake news gabonaise, en question ici, traduit sans doute l’espoir et les grosses attentes des Gabonais de voir leurs autorités aborder la filière médicale malgache.

 
GR
 

2 Commentaires

  1. Serge Makaya dit :

    « …aborder la filière médicale Malgache », mais aussi développer la pharmacopée gabonaise. On néglige trop ce secteur. Et on a tort. Car il peut être créateur d’emplois. En médecine traditionnelle, nous avons aussi beaucoup à apprendre des Pygmées. Ne les negligeons surtout pas.

  2. moundounga dit :

    Bjr. les Gabonais sont à ce point peu sur d’eux qu’ils n’hésitent pas a être dans le moindre effort. Voila maintenant que c’est la filière Malgache qui est prisée. Alors que ces derniers n’ont fait que puiser dans leur flore pour se concocter un remède. tout ceci avec la bénédiction de leurs autorités. le tout encadré dans une politique sanitaire correcte. quid du Gabin qui possède tout et tout mais dont les initiatives en la matière sont plombées par une inertie des dirigeants qui ne croient pas en l’expertise nationale. C’est triste et larmoyant.266;667KM au carré de superficie pour rien par la seule volonté des hommes. imaginez s’il y avait la volonté, on serait les Dieux du Monde. Amen.

Poster un commentaire