HABANA

 

Sécheresse au Canada d’où proviennent deux tiers de la production mondiale, inondation des champs en France, l’industrie du blé fait face ces derniers mois à une crise mondiale ayant conduit en juillet à une première flambée des cours sur le marché qui devrait se répercuter sur le prix des pâtes, y compris dans le commerce au détail au Gabon.

Le prix des pâtes pourrait connaître une augmentation en magasin. © Maxppp – Jean-François FREY

 

Alors que la situation est déjà assez difficilement vivable en raison de la pandémie du coronavirus ayant impacté négativement les conditions de vie des populations, les pâtes, qui figurent parmi les denrées alimentaires les plus abordables pour les ménages les moins aisés, pourraient voir leur prix augmenter, y compris dans le commerce au détail. En cause, la crise à laquelle fait face l’industrie mondiale du blé dur depuis quelques mois.

En effet, l’Europe est actuellement confrontée aux pluies trop abondantes. Mais surtout, le Canada d’où proviennent deux tiers de la production mondiale subit une sécheresse sans précédent. Ce qui compromet les récoltes et l’on déplore déjà 30% de pertes. Le manque est estimé aujourd’hui à 2 millions de tonnes chez les fabricants européens.

Face à la pénurie qui se fait déjà ressentir, les cours mondiaux ont bondi de plus 30% depuis la mi-juillet, informait le 17 août Franceinfo. L’impact en rayon devrait bientôt se faire sentir, y compris au Gabon, pays importateur de ces denrées alimentaires bon marché.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire