mdas

 

Avec milliards de FCFA, le ministre de la Culture et des Arts espère pouvoir financer l’année prochaine la poursuite des travaux de réhabilitation de l’ENAM et la construction de bibliothèques multimédias dans certaines localités du pays. Sollicités pour leur approbation, les députés examinent le dossier depuis cette semaine.

Le ministre de la Culture et des Arts, Michel Menga M’Essone,en août 2021. © Gabonreview/Capture d’écran

 

Comme d’autres avant lui, Michel Menga M’Essone, est allé présenter ses prévisions budgétaires aux députés membres de la commission Budget et Finances au palais Léon Mba. Responsable de la mission interministérielle «Culture, Art et Éducation populaire», le membre du gouvernement a dit estimer ses besoins à 11 milliards de FCFA pour l’exercice 2022. Un budget en hausse de 2 milliards de FCFA par rapport à l’exercice 2021 (Loi des finances rectificatives).

Cet argent, a expliqué le ministre de la Culture et des Arts, servira en grande partie à l’avancement de certains projets en cours. Il s’agit, entre autres, de l’achèvement des travaux de réhabilitation de l’Ecole nationale d’art et manufacture (ENAM) ainsi que la construction de deux bibliothèques multimédias baptisées Ali Bongo Ondimba à Mitzic (Woleu-Ntem) et à Franceville (Haut-Ogooué).

Michel Menga M’Essone a par ailleurs estimé le budget d’investissement lié à la mission dont il a la charge à 672 milliards de FCFA, en 2022.

 
GR
 

2 Commentaires

  1. Milangmissi dit :

    « …deux bibliothèques multimédias baptisées Ali Bongo Ondimba à Mitzic (Woleu-Ntem) et à Franceville (Haut-Ogooué) » Le type a tellement peur de tomber dans l’oubli de son vivant.
    “Malheur aux détails, la postérité les néglige tous.” Voltaire

  2. Paul Bismuth dit :

    Ce pouvoir ne veut comme citoyens que des flagorneurs et serviles. Pour certains d’entre nous ce sont des comportements tellement ancrés qu’ils en deviennent pavloviens.

Poster un commentaire