mdas

La direction générale de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) a procédé le 9 novembre 2012, en présence du secrétaire général adjoint du ministère de l’Économie, de l’Emploi et du Développement durable, Moulomba Nziengui, à la remise de médailles à certains de ses agents qui totalisent de 10 à 30 ans de service au sein de l’entreprise.

Le secrétaire général adjoint du ministère de l’Économie, de l’Emploi et du Développement durable, Moulomba Nziengui - © Loïc Ntoutoume/Gabonreview.com

Au total, ils sont 99 agents de la SEEG à avoir été honorés ce 9 novembre 2012 par les distinctions de la médaille du travail et de celle de la SEEG pour avoir rendu de bons et loyaux services sans discontinuité pendant 10, 20 et 30 ans.

Selon le secrétaire général adjoint du ministère de l’Économie, de l’Emploi et du Développement durable, Moulomba Nziengui, cette distinction est le témoignage éloquent de la persévérance, de la loyauté et surtout de la fidélité de ces agents vis-à-vis de leur employeur. Il a, de ce fait, adressé ses vives et chaleureuses félicitations aux récipiendaires pour avoir su jalousement préserver leurs emplois dans un environnement professionnel de plus en plus difficile.

«Cette cérémonie de décoration est pour vous, les bénéficiaires, un moment toujours attendu, privilégié, qui marque une étape importante dans une carrière au sein de la même entreprise, en l’occurrence la SEEG. 10 ans, 20 ans, 30 ans ça compte dans une vie. Pour la SEEG c’est également un moment particulier qui lui permet de constater l’attachement de nombreux travailleurs à l’entreprise», a également relevé le président-directeur général de la société, François Ombanda.

«Notre société assure une mission de service public aux caractéristiques particulières, un service qui ne s’arrête jamais, s’inscrit dans la durée, ce qui nécessite de s’appuyer sur des ressources humaines stables car l’acquisition de valeurs requises pour assurer notre mission demande du temps, de la patience et de la persévérance. Autant d’impératifs qui s’accommodent mal du turn-over dans lequel s’inscrit de plus en plus le mode du travail aujourd’hui», a reconnu le PDG de la SEEG.

La cérémonie de médaille des agents de la SEEG n’a pas empêché les employés d’interpeller la direction sur ce qui apparaît selon eux aujourd’hui, comme une inquiétude majeure pour le futur de leur emploi. «À quelques encablures de la fin de concession, les difficultés apparaissent. La déclaration du porte-parole de la présidence de la République, Alain Claude Billié Bi Nzé, au lendemain de l’incident de Meyang et la réponse de Veolia nous font craindre le pire. Le pire, c’est-à-dire la rupture. Comme dans les divorces, ce sont souvent les enfants qui payent. Dans le cas d’espèce cela pourrait être les agents SEEG et leurs familles», a déclaré le représentant du personnel, Jacky Minko-Mi Ndong en guise d’interpellation.

Notons que cette distinction honorifique au titre de l’année 2012 dans la catégorie des médailles de travail a enregistré 22 agents pour la médaille de bronze, soit 10 ans d’ancienneté au moins pour chacun d’eux, 9 agents pour la médaille d’Argent, soit 20 ans d’ancienneté au moins et 23 agents pour la médaille d’Or, soit 30 ans au moins de service. Et dans celle des médailles SEEG, 22 agents ont obtenu la médaille de bronze, soit 10 ans au moins pour chacun d’eux, 18 agents pour la médaille d’Argent soit 15 ans d’ancienneté au moins et 17 agents pour la médaille d’Or soit 25 ans de service au minimum.

Hormis, les décorations, des certificats de travail et des chèques ont été décernés aux heureux récipiendaires pour leurs rendements au sein de l’entreprise.

Présent au Gabon depuis 1997, après appel d’offre, l’État gabonais a confié la gestion de la société d’Energie et d’Eau du Gabon (SEEG) à Veolia Water qui est devenu actionnaire majoritaire avec 51% du capital, les 49% restants étant détenus par des investisseurs gabonais. Une concession récemment remise en cause par la présidence suite à des ruptures de service de plus en plus fréquentes et de plus en plus graves.

 
GR
 

1 Commentaire

  1. pffff dit :

    ouais et pendant ce temps nous on continue de ne pas avoir l’eau tous les matins…mxm

Poster un commentaire