HABANA

Défiance ou exaspération face à l’arbitraire ? Si le ministère de l’Intérieur a interdit l’hommage public à Me Fabien Méré, la Chefferie Ôrungu appelle les membres de toutes les communautés sociologiques vivant à Port-Gentil à s’organiser afin de rendre au disparu un hommage mérité à la Foire municipale, le lieu interdit par le ministère de l’Intérieur.

La Chefferie Ôrungu entend rendre un hommage mérité à Fabien Méré à Port-Gentil. © D.R.

 

Réagissant au communiqué du ministère de l’Intérieur interdisant la cérémonie d’hommages funèbres prévue le samedi 6 mars 2021 à la Foire municipale de Port-Gentil en l’honneur de Me Fabien Méré ; la Chefferie Ôrungu a appelé, dans un communiqué daté du 3 mars, «les membres de toutes les communautés sociologiques vivant à Port-Gentil à s’organiser afin de rendre un hommage digne et honorable à maître Méré Fabien, et ce dans le respect strict des mesures  barrières édictées par le gouvernement».

Prenant pour prétexte la pandémie actuelle et la nécessité de respecter les mesures barrières, le ministère de l’Intérieur a pour ainsi dire interdit cette cérémonie d’hommages. Selon la Chefferie Ôrungu, cette décision a plongé les membres de toute la communauté nationale, tous bords politiques et communautaires confondus, dans la consternation et l’effroi. «Ces réactions témoignent de la dimension nationale et internationale atteinte par le défunt, par la seule force de son engagement déterminé, dans la défense de nos droits et libertés d’hommes et de citoyens», juge la Chefferie Ôrungu.

Disant prendre acte de la décision du ministère de l’Intérieur, elle note qu’en vertu du principe de légalité auquel est tenu toute administration gabonaise, «le ministre de l’Intérieur n’a pas pouvoir à contrevenir sur la décision déjà prise par le maire de Port-Gentil dans la plénitude de ses compétences d’administration, d’accorder la Foire à la famille pour les hommages funèbres de maître Méré Fabien». En vertu du même principe, elle juge «discriminatoire de proscrire les hommages à maître Méré Fabien à la Foire municipale de Port-Gentil, alors que dans le même contexte sanitaire, des hommages ont été rendus dans ce même cadre à la DRH de Perenco, et que d’autres se préparent pour la semaine prochaine en faveur de la vénérable Philomène Ogoula».

La haute autorité de la communauté Ôrungu estime que «la décision du ministère de l’Intérieur, justifiée par le respect des mesures sanitaires relatives à la Covid-19, à moins de minimiser l’aura de maître Méré Fabien au sein de la Nation gabonaise et particulièrement de la communauté port-gentillaise, en renvoyant la famille à célébrer les hommages funèbres à domicile, expose délibérément les personnes qui y assisteront à une promiscuité dangereuse pour leur santé». Elle appelle par conséquent toutes les communautés vivant à Port-Gentil à rendre un hommage vibrant à l’avocat, à la hauteur de l’attachement  des port-gentillais à leurs valeurs sociales profondes et traditionnelles, leur patrimoine culturel et spirituel, leurs droits, devoirs et libertés des citoyens proclamés par la Constitution gabonaise.

 
GR
 

3 Commentaires

  1. Serge Makaya dit :

    A Ntare Nzame !! Merci pour ce que vous faites pour cet illustre homme. Il le mérite. Je suis Fabien Mère. Je suis Orungu (par solidarité avec votre peuple). Condoléances aux Orungus.

  2. helis dit :

    ADIEUX À MAÎTRE MÉRÉ : Il s’en est allé comme nous nous en irons tous un jour.
    Le désaccord politique ne peut pas tout expliquer, tout excuser, tout justifier. Nous avons encore nos us et nos coutumes. On doit marquer une pause et accorder un ultime respect à celui qui a été là avec nous, parmi nous.

    Raymond NDONG SIMA

Poster un commentaire