TATIE

Présent à Libreville dans le cadre de la 18e Session de la Conférence des chefs d’Etats et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), le président congolais, Denis Sassou Nguesso, en a profité pour aller rendre un dernier hommage au premier Gabonais docteur en médecine et ancien président de l’Assemblée nationale, Marcel Éloi Rahandi Chambrier, décédé dans la matinée du 27 novembre à la clinique éponyme qu’il a fondée, il y a plusieurs décennies.

Le président congolais, Denis Sassou Nguesso, chez les Chambrier, le 27 novembre 2020, à l’annonce du décès du patriarche de cette «grande famille» gabonaise. © D.R.

 

En marge du Sommet des chefs d’Etats et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) auquel il a participé, le 27 novembre dans la capitale gabonaise, le président du Congo s’est rendu au domicile de Marcel Éloi Rahandi Chambrier pour rendre un vibrant hommage à ce grand commis de l’Etat gabonais, décédé le même jour et réconforter la famille éplorée.

Le chef de l’Etat du Congo, accompagné de sa délégation, a été chaleureusement reçu par Alexandre Barro Chambrier, l’un des fils du défunt, aux côtés des autres membres de la famille. Cette visite inopinée du président congolais au domicile du Dr Chambrier n’est pas fortuite. L’illustre disparu était un proche d’Omar Bongo et plusieurs sources assurent que la famille du président congolais est liée à celle du disparu par des liens matrimoniaux.

Pédiatre et premier médecin gabonais, Marcel Éloi Rahandi Chambrier a été plusieurs fois ministre et a occupé le poste de président de l’Assemblée nationale. Homme politique incommensurable, membre du Parti démocratique gabonais (PDG), il tire sa révérence à 87 ans.

 
GR
 

2 Commentaires

  1. diogene dit :

    Hommage d’un dictateur !

  2. MOUNDOUNGA dit :

    Bjr. Même les dictateurs ont des familles ! Amen.

Poster un commentaire