GR

 

Moins d’une semaine après avoir été saisi par le Premier ministre, le Sénat a adopté ce lundi 29 juin en termes identiques à ceux de l’Assemblée nationale la réforme de la Loi n°042 2018 du 5 juillet 2019 portant Code pénal. La dépénalisation de l’homosexualité est donc définitivement adoptée en République gabonaise.

 © Sénat-Gabon

 

Avec 59 voix pour issues essentiellement du Groupe du Parti démocratique gabonais (PDG), 17 voix contre et 4 abstentions, le projet de réforme de la Loi n°042 2018 du 5 juillet 2019 portant Code pénal a été adopté, lundi 29 juin, par le Sénat en termes identiques à ceux de l’Assemblée nationale.

Le Groupe des centristes qui s’est étonné de ce que le texte n’ait pas été confié en première lecture au Sénat qui l’a adopté l’an dernier a voté contre la réforme. Le président du groupe parlementaire n’a pas caché que leur décision a été motivée par le fait que le sujet de l’homosexualité, qui y est dépénalisée, «divise les Gabonais».

Le Groupe Front uni qui a également voté contre la réforme a estimé quant à lui que ce projet de loi n’était pas une urgence face à la crise sanitaire actuelle et son impact sur le quotidien des populations. Le groupe qui espérait avoir plus de temps pour réfléchir sur le sujet a regretté «un passage en force» qu’il a attribué aussi bien au gouvernement qu’à la présidence du Sénat.

Contrairement au Groupe des non-inscrits ayant catégoriquement rejeté la réforme, le Groupe du PDG au Sénat a décidé de voter de façon identique à l’Assemblée nationale. Le parti a dit avoir été convaincu par les explications du Premier ministre.

83 sénateurs étaient présents lors de cette séance plénière. Le vote de 3 sénateurs n’a pas été pris en compte. Aucune explication n’a été donnée.

 

 
GR
 

10 Commentaires

  1. Eric nguema dit :

    Il faut qu’on se lève un peu dans ce pays trop c trop

  2. Kabore Michel dit :

    Incroyable. Allah Akbar! Ça n’arrivera jamais au Burkina Faso.

  3. Julien N'goua dit :

    Le Gabon à un sérieux problème. Je crois que c’est aussi lié au nom Bongo. Nous devons debaptiser tout les grands bâtiments et écoles qui portent le nom Bongo, signe vraiment de mal chance. Les autres pays deboulonnent certaines statues. Nous devons déboulonner la ou les statues des Bongo. Cette famille porte vraiment malchance au Gabon.

  4. François dibala dit :

    Les personnes a frappé, c’est sont les sénateurs du PD pour n’est pas dire G.parti des pedés. Qui sont des trous de cul qui portent des couches Parce qu’ils ont les fesses qui coule de sang- dû au faite qu’ ils ce font en filé par c’est sont des personnes sans niveaux que le PDG à mit en haut en ce courban. Vraiment regrettable. Dieu va vous le faire payé. Comme vous voulez corrigé Dieu et que c’est vous qui êtes maintenant au dessus de lui.

  5. François dibala dit :

    Les personnes a frappé, c’est sont les sénateurs du PD pour n’est pas dire G.parti des pedés. Qui sont des trous de cul qui portent des couches Parce qu’ils ont les fesses qui coule de sang- dû au faite qu’ ils ce font en filé parceque c’est sont des personnes sans niveaux que le PDG à mit en haut en ce courban. Vraiment regrettable. Dieu va vous le faire payé. Comme vous voulez corrigé Dieu et que c’est vous qui êtes maintenant au dessus de lui.

  6. Elvire MASSIMA dit :

    Vous avez vendu votre intelligence chers parlementaires à cause d’argents salle du PNUD,UE et L’ONU et ses organismes.c’est la raison réelle de cette urgence qui était uniquement la vôtre.Vous aurez à assumer les conséquences qui en decouleront lorsque vos propres fils et filles feront ce choix.Vous êtes réellement soucieux de votre population?La covid secoué et appauvrit les gens,c’est dépénaliser l’interdit qui est abominable qui vous importent.Le Gabon appartient à Jésus.Et il vous et nous demandera des compte.Ne l’ignorez nous tous passerons devant pour le jugement.

  7. C’est dommage qu’à cause d’un petit groupe de personnes insensibles aux lamentations de tout un pays, ok n’ en arrivé à ces extrémités nuisibles. Mais les les gabonais ont foi en l’éternel comme très souvent, et bonne l’éternel agira

  8. moundounga dit :

    Bjr. Preuve par mille que le parlement gabonais c’est pas le peuple. Sinon comment comprendre que ces parlementaires qui sont normalement l’émanation du peuple s’en foutent royalement de ces populations qui chaque fois souffrent au soleil, sous la pluie, encaissent des injures des uns et des autres pour voter des bourreaux. Vraiment pathétique et INSUPPORTABLE. Et dire que bientôt ces mêmes personnes iront encore dans nos villages chercher nos voix alors qu’ils sont incapables de transformer nos souffrances en joies, nos espoirs en réalités. Comme l’énonce les écritures chacun je jure portera sa croix. Amen.

  9. Made dit :

    Quelle honte pour l’Afrique? Il y a certaines personnes et certains peuples qui sont tout simplement le processus inachevé de la théorie de Darwin. Si c’était au Burkina ou dans un pays sérieux, ces parlementaires seront chasses le même jour en même temps que le Président. Le Gabon est pays sans foi ni culture. c’est tout. Peut être que c’est la foret dense qui rendu les Gabonais homosexuel. LOL

Poster un commentaire