GR

 

En cours de finition, les travaux de réhabilitation de la zone instable ayant causé le déraillement, lundi, d’un train de marchandises entre les gares d’Andem et Mbel, pourraient bientôt permettre de relancer la circulation des trains de marchandises. La Société d’exploitation du Transgabonais (Setrag) informe que les wagons-citernes ont été dégagés de la voie pour permettre de consolider les rails.

Les cinq citernes déraillées ont été dégagées de la voie et acheminées vers la base de Setrag. © Setrag

 

Seul trafic autorisé pendant la période de crise sanitaire actuelle, la circulation des trains de marchandises devrait bientôt reprendre. À la suite du déraillement, lundi 11 mai, d’un train de marchandises entre les gares d’Andem et Mbel au km 65+200, Setrag a en effet décidé de la suspension momentanée du trafic de marchandises pour permettre à ses équipes techniques d’effectuer des travaux de réhabilitation de la zone sur laquelle est survenu l’accident.

Après plus de 24 heures de travail sur le terrain, la société informe que les cinq wagons-citernes ayant déraillé, dont deux étaient couchés, «ont été dégagés de la voie pour permettre de consolider les rails», de même que «le dépotage des hydrocarbures et l’enraillement des citernes ont été effectués avec succès».

Setrag qui assure qu’aucun blessé et aucune perte en vie humaine n’ont été enregistrés lors de cet accident, précise par ailleurs que la zone où ce nouveau déraillement a eu lieu fait partie des 84 zones instables en cours de traitement, réparties sur 648 km de la voie ferrée. Sur cette zone comme sur les autres, les circulations n’excèdent pas les 30 km/heure.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire