mdas

Il n’en fallait pas plus pour faire sortir le procureur de la République près le tribunal de première instance de Libreville, Sidonie Flore Ouwé de sa réserve. L’agression du frère Mauricien du président Ali Bongo, Yusuf Bongo Ondimba, le 13 novembre dernier par des agents de la police judiciaire apparaît comme la goutte d’eau qui a fait, enfin, réagir madame la procureure.

Sidonie Flore Ouwe, procureur de la République gabonaise - © Gabonews.com

Depuis sa dernière sortie du 20 août dernier en vue de livrer le bilan des manifestations du 15 août dernier dans les quartiers Cocotiers et Nkembo, le procureur de la République, Sidonie Flore Ouwé, a refait surface pour siffler le 14 novembre, la fin de la récréation à laquelle se livrent, depuis un certain temps, les agents des forces de police et leurs frères d’armes, les militaires.

C’est au cours de deux réunions tenues respectivement avec les commandants en chef de la police, le général Léon Mistoul, et de la gendarmerie, le général Jean Ekoua, que le procureur de la République près le tribunal de première instance de Libreville, a marqué de son irritation pour le comportement répréhensible affiché par les éléments de ces deux corps, qui ont pourtant pour mission de maintenir l’ordre public et la protection des biens et des personnes.

Rappelant les nouvelles dispositions du Code de procédure pénale, qui prévoient des poursuites judiciaires contre des agents auteurs d’infractions pénales, Sidonie Flore Ouwé a plaidé en faveur des sanctions sévères pour décourager d’autres velléités. «Nul n’est au-dessus de la loi», a martelé Ouwé, relayée par le quotidien L’Union.

Outre la question relative aux comportements blâmables les forces de sécurité et de défense de ces derniers temps, elle a évoqué la situation des assistants du parquet de la République dans les investigations judiciaires. Elle a donc interpellé les chefs des corps d’instruire leurs subordonnés sur l’application de l’article 14 du Code de procédure pénale, relatif à la direction des enquêtes. In fine, le procureur a insisté sur le respect des articles 50 et suivants relatif à la garde à vue.

Souhaitons que cette sortie du procureur de la République, après les multiples rappels à l’ordre de leurs supérieurs, du ministre de l’Intérieur jusqu’au président de la République, trouve auprès des hommes en uniforme, des oreilles disposées à méditer sur la manière à redonner à leurs corporations des lettres de noblesse actuellement entachées par les nombreux forfaits de ces derniers temps.

 
GR
 

16 Commentaires

  1. Keith dit :

    Comme girouette de communication on ne fait pas mieux. Est-ce le rôle d’un procureur de la république? Communiquer ou inculper? Wait and see…

  2. Atondasimba dit :

    …..Je pensais qu’Ali Bongo Ondimba est gabonais, mais d’autres soutiennent qu’il est nigérian et maintenant, il a un frère mauricien….qui s’appelle Bongo Ondimba. Y a t-il des regles de filiation dans ce pays?

    • Lalala-Mont Bouët dit :

      Yusuf Ali Bongo Ondimba est le 2ème enfant d’Omar Bongo avec une Mauricienne. Il n’a même pas grandi ici même s’il venait assez souvent en vacance. Athtlète, il a participé aux Jeux Olympiques sous les couleurs de l’île Maurice. Pourquoi ce serait un mal d’apporter cette précision? On peut bien être Gabonais et avoir des frères Botswanais. Où est le problème?

      • Dos d'anne dit :

        Tu fais bien de t’appeler lalala mont bouet. Dès qu’on parle des bongo, vous attrapez la chaire de poule comme si ce en deffendant l’indeffendable que vous rendrez service a votre gourrou mental.

        • Lalala-Mont Bouët dit :

          Je réponds à un compatriote qui se pose des questions sur ce frère Mauricien du président. Je ne livre que ce que tout le monde peut trouver sur internet. En quoi cela doit-il me valoir un blâme? Surtout que je souligne qu’il est normal d’avoir des frères d’une autre origine, où est mon péché? Il y en a ici qui truqueraient le réel, insulteront les autres, juste pour montrer qu’ils aiment Ali Bongo. Il y en a surtout qui comprennent rien à rien, mais comme ils ont un clavier et une connexion, il faut qu’ils Puissent s’ammuser à avancer des raisonnements qu’eux seuls comprennent. Ça fait plutôt pitié.

  3. La blague pour les grands-parents dit :

    LE bruit pour rien
    Cette DAMA parle beaucoup, mais on ne voit rien:
    1. elle a promis le feu nucléaire à André Mba OBAME
    2. Elle tenait mordicus pour que l’huminité du Sénateur soit lévée
    3. Elle a promis de punir les crimes rituels
    4.Elle s’est décidée d’illucider les gabonais sur les dossiers ONA ONDO qui a tué son propre frère pour une affaire de pangolin

    ET toujours RIIIEEEEEENNNNNNN
    ZERO AU QUOTIEN

  4. Adolf dit :

    Un peu marre de ses sorties qui n’ont lieu que longtemps après les dénonciations de la presse et des citoyens comme si ces choses étaient cachées. « Nul n’est au dessus de la loi » mais on n’a pas l’impression que quelque chose est fait pour que ces gendarmes et policiers comprennent cela. A l’endroit de Gabonreview, la précision de « frère mauricien » du président a quelle importance dans vos articles, cela ajoute t-il du poids à ces derniers?

  5. La Fille de la Veuve dit :

    Par contre, Madame le Procureur a trouve normal que Frederique Bongo, Chef des Service de renseignement de la Presidence de la republique, viennent avec des hommes en armes pour sortir son jeune frere des griffes des policiers.

    Un Gabonais bien connu avait appele cela la republique au village.

    On se croirait revenu au temps de l’Hotel Dialogue ou la GR venait arreter ceux qui avaient oser s’en prendre a la Fille d’Omar…

    On crois avancer,… en realite on s’enfonce!

  6. okeba maxime dit :

    Franchement, il y a de quoi perdre sa nationalité. Le Gabon est dans l’abîme. Comment peut-on comprendre qu’un procureur de la République vienne honteusement dire que « personne n’est au dessus de la loi ». Mais de quelle loi parle-t-elle? Elle même est complètement à 10 000 mètres d’altitude de cette fameuse loi. Depuis sa prise de fonction, est-elle totalement irréprochable? Pourqoui n’a-t-elle été poursuivie? Le 03 mai dernier, elle a ordonné de façon cavalière l’arrestation d’un compatriote dont le délit est « d’écrire dans les journaux ». Cette arrestation, qui aurait pu coûter la vie à ce compatriote n’a nullement suscité « une sortie médiatique de Ouwe ». Tant qu’elle peut rouler par terre pour défendre son neveu, c’est normal. Pôvre Ali, il croit naïvement avoir choisi les personnes qualifiées pour être le prolongement de son action, il s’est littéralement trompé. Ouwé, tu parles beaucoup pour rien.

  7. lisiane dit :

    Allez Sidonie (c’est pas le nom d’une oie ça ?) montre nous comment tu condamnes les délinquant « pour l’exemple » comme tu l’as fait pour tous les braves gens qui manifestaient (ou même pas) le 15 août !

  8. citoyen dit :

    Comme il s’agit d’un BONGO ONDIMBA, même les services secrets ont fait le déplacement pour intervention.
    Non, mais sérieusement, qui est plus GABONAIS que qui ?
    Qui se déplace pour les pauvres citoyens agressés, tabassés et tués comme des vulgaires rats à tout bout de champs par les hommes en ténus ???
    Pourquoi déplace-t-on les services secrets pour une affaire d’agression entre civil et policiers ?
    Pensez-vous réellement que ces policiers ignoraient cette Mercedes appartenant au président et que si ce dernier avait été au volant y aurait-il eu ce courage de la part des policiers à engager cette poursuite et ces tirs de coups de feu ?
    Pour ma part, ces policiers et le conducteur se connaissent, et je pense aussi que les policiers savaient parfaitement qui était au volant de la Mercedes ce jour-là et pourquoi il avait pris la fuite qui a entrainé les incidents qui s’en sont suivis.
    Pour tout dire, selon moi, il s’agit d’un deal qui a mal tourné entre eux, et les flics ont voulus lui donner une leçon, sauf qu’ils ont omis le fait qu’ils s’attaquaient là à un des frères propriétaire du pays.

  9. Dos d'anne dit :

    PAUVRE SIDONIE. Vraiment tu fais la honte de ndende. tu ferais mieux de commencer par dire la verité sur la mort de pierre mamboundou dont tu fut la porte parole à la télévision apres le décès.
    Quesque tu as fait des commercants qui truquaient les balances au marché? Quesque tu as fais des maliens qui font des transferts de fond illicitement?
    Quesque tu as fait du jeune parent de mbourantso qui as tué cinq personnes à agondjé sans permis?
    Quesque tu as fais de la fille de michelle mboutsoux qui a tué un etudaiant en poursuivant son copain?
    Quesque tu fais des militaires qui ont assassiné un sergent chef en mission commando pres de ndende?
    Quesque tu as fais du senateur de kango?
    Quesque tu as fait du prof qui a tué l’etudiante devant jeanne ebori?
    Tu n’es rien d’autre que la trompette du pouvoir. mais qui rira bien rira le dernier. ton oncle manboundou t’observe.

  10. L'observateur dit :

    Un magistrat avait été copieusement bastoné par des policiers et rien jusqu’à ce jour n’a été fait. Tous les jours, les hommes en arme se livrent une guerre sans merci, et là encore pas un petit mot. Un mauricien est interpellé comme les policiers le font avec tous le monde ça devient une affaire nationale. Nous avons vu les photos du magistrat et tous les autres qui sont agressés par les policiers dans les journaux. « Nul n’est au dessus de là loi » quelle loi?.

  11. un ex de la presidence dit :

    les policiers connaissent les immatriculations des voitures du president, il n’y a que 2 numeros existant pour tout le parc auto du president et son tres faciles à se sovenir

Poster un commentaire