HABANA

 

Le prêt chinois au gouvernement gabonais est estimé à 1,681 milliard de dollars (931,8 de francs CFA). Soit environ 1000 milliards de francs CFA. C’est du moins ce que révèle  le rapport «Chinese loan to african governments» (Prêt chinois aux gouvernements africains) publié en avril dernier par Pékin.

La Chine est le 1er partenaire économique du Gabon devant respectivement la France, la Belgique, la Corée du sud et Les Pays-Bas. © Gabonreview/Shutterstock

 

Dans un rapport intitulé «Chinese loan to african governments» (prêt chinois aux gouvernements africains), publié en avril dernier, feuilleté par nos confrères de directinfosgabon, les autorités chinoises font savoir que le pays d’Ali Bongo totalise une dette d’environ 1000 milliards de dollars vis-à-vis de l’empire du milieu.

Dans la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac), le Gabon est positionné loin derrière le Cameroun qui totalise 6,202 milliards de dollars, le Congo 5,390 milliards de dollars et la Guinée Équatoriale 3,020 milliards de dollars. La Chine est le 1er partenaire économique du Gabon devant respectivement la France, la Belgique, la Corée du sud et Les Pays-Bas.

Malgré cette dette colossale, le Gabon se place très loin dans la zone CFA. Le pays est en 7e position des pays les plus endettés de cette zone monétaire. Le financement des prêts chinois sur le continent est en effet très varié. Certains prêts gouvernementaux sont qualifiés d’«aide publique au développement», tandis que d’autres sont des crédits à l’exportation, des crédits fournisseurs ou commerciaux, non concessionnels par nature. Dans ce sens, la Chine n’est pas le plus grand «donateur» de l’Afrique, puisqu’elle est détrônée par les États-Unis d’Amérique.

Bien que certains projets soient financés sous forme de dons, la grande majorité des financements chinois sont sans prise de participation en Afrique.

 
GR
 

4 Commentaires

  1. UDFR dit :

    Ahahah…ahahah…ahahah….et vous pensiez que les Chinois vous feraient des cadeaux ??ahahah…

  2. UDFR dit :

    Cet article est ridicule , il compare le montant absolu des prêts accordés à différents pays africains sans tenir compte de la population…Selon cet article le Cameroun ‘doit’ 6000 milliards , mais pour 26 millions d’habitants environ…maintenant prenez le ratio par habitant….et le classement s’inverse…

  3. Lavue dit :

    Je voudrais compléter en disant que l’endettement n’est pas du tout le problème, mais c’est surtout l’usage qu’on fait des fonds perçus. En matière d’investissement dans les infrastructures y a pas copie entre ce qui est réalisé au Cameroun et les projets inachevés et souvent mal compris que réalisent le gouvernement du Gabon. Passez par Yaoundé et vous verrez la transformation de la ville des autoroutes , des échangeurs construits par les chinois, sans oublier l’autoroute en chantier DOUALA-YAOUNDE, le port en eau profonde de KRIBI et vous comprendrez où passe l’endettement du Cameroun. Au Gabon l’arrière pays reste enclavé, on circule sur des routes de l’époque coloniale, de véritables bourbiers qui font la honte de tout un peuple. La route construite dans les marécages pour relier la partie continentale à Port-Gentil n’a aucun n’impacte économique réel. Un éléphant blanc quia englouti une très grande partie de la dette dont il est fait mention.
    Les pauvres Gabonais sont trop enfermés dans la politique politicienne du ventre et se croient à tort en avance sur les autres pays de la CEMAC, grave erreur.
    Au Gabon faut avoir le courage de changer de logiciel, sinon les générations futures vont énormément souffrir des bêtises qui sont commises aujourd’hui, dont la dilapidation des revenus de la dette.

    • UDFR dit :

      Je valide votre constat. l’endettement n’est pas « dans l’absolu » une erreur ou une faiblesse, J’ai eu l’occasion d »aller à Port-gentil et de passer voir ce fameux pont censé relier les 2 parties…bel ouvrage inutile, inachevé, qui est en train de se détériorer à vitesse grand V…combien a couté ce pont ??? qui peut répondre, sachant que quitter LBV est déjà un exploit routier…c’est juste un ex parmi d’autres…

Poster un commentaire