HABANA

 

Rinaldi Abagha, garçonnet de 3 ans disparu en janvier 2020 au village Abé-Eba, à 27 kilomètres de Bitam, demeure introuvable. Une réalité tendant à accréditer la thèse de Ben Moubamba qui, en juin de la même année, affirmait que le petit n’était plus de ce monde, car « sacrifié par un réseau proche du pouvoir gabonais (…) et pour des raisons de travaux mystiques et rose-cruciens».

La thèse de Ben Moubamba selon laquelle Rinaldi Abagha, garçonnet de 3 ans disparu en janvier 2020 au village Abé-Eba, à 27 kilomètres de Bitam, serait vraie. En effet, le petit n’a toujours pas été retrouvé 20 mois après sa disparition. © Facebook

 

20 mois déjà que le Rinaldi Abagha a disparu et toujours aucune nouvelle du garçonnet de 3 ans. Une réalité tendant à accréditer la thèse de Ben Moubamba qui, en juin 2020, était convaincu que le petit n’était plus de ce monde. «Je suis au regret de vous le dire : Rinaldi a été sacrifié vers Kyossi, au niveau des trois frontières Gabon-Guinée-Cameroun par un réseau proche du pouvoir gabonais. Et pour des raisons de travaux mystiques et rose-cruciens», avait écrit le président de l’Alliance pour le changement et la restauration (ACR) sur Facebook.

En effet, comment comprendre que plus de 20 mois après, les autorités compétentes soient ‘’incapables’’ de retrouver un gamin porté-disparu ? Une situation incompréhensible dans un pays où les services de renseignements sont supposément réputés pour leur efficacité ? Par ailleurs, le silence autour de cette disparition mystérieuse interpelle, aussi bien du côté des autorités que de la famille. Depuis le début de l’année 2021, plus aucune communication n’a été faite sur cette affaire alors qu’en 2020, tout, ou presque, était fait pour retrouver le petit Rinaldi.

La disparition de Rinaldi Abagha remonte au 12 janvier 2020, au village Abé-Eba, à 27 kilomètres de Bitam, sur la route du district de Bikondom. Soit l’espoir a laissé place à la résignation, soit Ben Moubamba avait effectivement raison. Dans le dernier cas, tout s’explique sur le fait que Rinaldi Abagha demeure introuvable et que l’affaire semble avoir été jetée aux oubliettes.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire