mdas

 

Les techniciens de la Société d’énergie et d’eau du Gabon déployés sur le site du déboitement de la canalisation de transport DN 1000 reliant Ntoum à Libreville, depuis le 29 décembre dernier, s’activent pour un retour à la normale dans la desserte en eau potable du Grand-Libreville.

Les techniciens de la SEEG à pied d’œuvre pour un retour à la normale dans la desserte en eau potable du Grand-Libreville. © D.R.

 

Les travaux de rassemblement des longueurs de conduite devant participer à la remise en état de la DN 1000 reliant les communes de Ntoum et de Libreville sont lancés depuis peu. Les techniciens de la SEEG assurent qu’ils travaillent d’arrache-pied pour le retour à la normale dans la desserte en eau potable du Grand-Libreville.

«Suite à l’incident du 29 décembre dernier sur la canalisation de transport DN 1000 reliant Ntoum à Libreville, il y a des travaux qui ont été déclenchés. Dans un premier temps, il fallait rassembler les conduites pour pouvoir remettre en conformité la DN 1000. Antérieurement, nous avons rassemblé deux longueurs de conduite. Et actuellement, nous sommes en train de rassembler la dernière longueur. L’équipement en bleu permet de bien l’agencer, pour qu’elle ne bouge plus et mettre en conformité complète le linéaire de la conduite», a expliqué le chef de division exploitation du site de Ntoum, Jeanne Marie Agathe Ondo.

En effet, suite aux fortes pluies enregistrées ces dernières semaines dans la zone de Ntoum, un éboulement a entraîné le 29 décembre 2021 le déboîtement de la canalisation de transport DN 1000 reliant Ntoum à Libreville. Cet incident occasionne actuellement des perturbations dans la desserte en eau potable du Grand-Libreville, avec plus d’impact pour les usagers situés dans les zones Centre et Nord.

Pour parer au plus pressé, «la SEEG a mis en place un dispositif qui a permis de minimiser les risques de rupture. Et pour ce faire, nous avons utilisé en parallèle une conduite DN 1200 à travers laquelle, nous faisons transiter l’eau pour pouvoir alimenter Libreville et ses environs », rassure Jeanne Marie Agathe Ondo. Selon les prévisions de cette dernière, les travaux s’acheveront d’ici la fin de la semaine en cours. «Lorsque ce chantier prendra fin, nous remettrons en eau la conduite et le retour à la normale se fera de manière progressive. Parallèlement, des équipes de la SEEG seront mobilisées sur tout le linéaire de la conduite afin d’identifier d’éventuelles failles et intervenir par anticipation», a-t-elle conclu.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire