GR

Le comité de réflexion sur le modèle d’une Chambre de commerce fonctionnelle et attractive au Gabon a transmis, le 10 mars 2020, au Premier ministre Julien Nkoghe Bekale, les conclusions de son étude pour la promotion de la relance et la dynamisation des activités de cette institution.

Remise du rapport au Premier ministre, Julien Nkoghe Bekale. © D.R.

 

Après plus d’un an de réflexion autour de mécanismes et de stratégies devant permettre de booster la Chambre de commerce, d’agriculture, d’industrie, des mines et de l’artisanat du Gabon (CCAIMAG), le comité de réflexion présidé par la Confédération patronale gabonaise (CPG) et composé de plusieurs acteurs de l’écosystème entrepreneurial, invités par la CPG, a transmis dans un rapport remis le 10 mars, au Premier ministre, les conclusions de son analyse sur la dynamisation de la Chambre de commerce du Gabon.

Ce rapport axé sur un modèle de Chambre de commerce fonctionnelle et attractive pour toutes les parties prenantes et indépendantes devrait permettre à ce maillon de l’économie nationale de jouer pleinement son rôle auprès de ses adhérents. Présentées comme une bouffée d’oxygène pour la Chambre de commerce, les recommandations du rapport devraient permettre à cette institution, si elles venaient à être bien exécutées, de devenir fonctionnelle de manière pérenne. «Nous pensons que si le gouvernement nous accompagne dans ce que nous proposons, nous serons capables de remettre la Chambre de Commerce debout et pour la durée», a indiqué le président du comité de réflexion, Alain Bâ Oumar. Selon le patron des patrons, une Chambre de Commerce doit être, comme sous d’autres cieux, fournisseur de services à ses membres et usagers. Ceux-ci étant constitués en principe de toutes les entreprises du Gabon, quelle que soit leur taille (artisans, TPE, PME-PMI ou grandes entreprises).

Le président de la CPG a laissé entendre que, faisant partie des maillons de la chaîne économique du pays, la Chambre de commerce doit initier des projets, créer des entreprises, faire évoluer et grandir les PME, etc. «C’est ici l’occasion, de saluer toutes ces initiatives qui concourent à promouvoir les petites et moyennes entreprises qui vont permettre l’éclosion d’une économie plus dynamique, et ainsi modifier le modèle économique actuel», a-t-il conclu.

Créée en 1935, la Chambre de commerce, d’agriculture, d’industrie, des mines et de l’artisanat du Gabon (CCAIMAG), est un organe représentatif et consultatif des intérêts de l’ensemble des opérateurs économiques exerçant légalement sur le territoire national.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire