" " Egalité de genre : L’OIF fière du Gabon | Gabonreview.com | Actualité du Gabon |
mdas

 

Dans le cadre de la tenue du 35ème Congrès de la Conférence internationale des barreaux (CIB), le secrétaire général de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) a été reçu le 1er décembre par le président Ali Bongo. Si les deux personnalités ont abordé divers sujets d’actualité, Louise Mushikiwabo a apprécié les efforts du Gabon en matière d’égalité de genre.

Louise Mushikiwabo et Ali Bongo le 1er décembre. © Com présidentielle

 

Reçu en audience le 1er décembre par le président gabonais, le secrétaire général de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) a apprécié les efforts du Gabon en matière d’égalité de genre. Entre réforme des Codes civil, pénal et Code du travail qui répondent entre autres à cet impératif, Louise Mushikiwabo s’est particulièrement prononcé sur la réforme du Code du travail qui en son sens, est plus éloquente en la matière. «Ce que j’aime beaucoup avec ce toilettage du Code du travail du Gabon, c’est que les sujets d’importance, les sujets qui entravent le bien-être des femmes ont été vraiment bien étudiés», a-t-elle déclaré à l’issue de sa rencontre avec Ali Bongo.

En clair, à travers les articles 2, 6, 9, 15, 168, 200, ce nouveau Code supprime les inégalités hommes-femmes et lutte contre les discriminations. Il affirme l’égalité professionnelle entre hommes et femmes tout comme l’égalité de rémunération et codifie le harcèlement moral et sexuel comme une pratique condamnable et justiciable. Pour Louise Mushikiwabo, il s’agit en réalité de «tout ce qui est à voir avec la discrimination dans le milieu du travail». «Le Gabon est un pays dont on est très fier sur cette question», a-t-elle confié. «Nous à la Francophonie, on essaie d’échanger d’expériences, de faire valoir ce qui a marché dans certains pays et d’emprunter. Nous allons donc bien utiliser ce nouveau Code du travail», a-t-elle fait savoir.

Au cours de l’échange avec Ali Bongo, a-t-elle souligné, il a également été question de l’implication du Gabon au sein de la Francophonie. «Le Gabon est aussi le pays qui abrite la représentation de notre organisation en Afrique centrale et nous sommes très heureux de la relation entre notre représentation et le Gabon», a-t-elle déclaré. «Ensuite on a fait très rapidement le tour d’horizon sur la région. Notamment la République centrafricaine, un pays de la Francophonie qui a eu beaucoup de difficultés», a poursuivi Louise Mushikiwabo.

 
GR
 

1 Commentaire

  1. Ernest dit :

    Ce qui se passe au Gabon avec la comédie Ali Bongo, c’est la preuve même que la francafrique est belle et bien toujours aux commandes du Gabon.

Poster un commentaire