mdas

 

Le gouvernement gabonais compte adapter le réseau d’électricité de la ville de Port-Gentil aux besoins des usagers. Il vient de lancer un projet de restructuration du réseau électrique qui devrait permettre à terme, de mettre à disposition une énergie propre et suffisante aussi bien pour les ménages que pour les entreprises. Le ministre de l’Energie et des ressources hydrauliques s’est rendu sur les chantiers le week-end écoulé.

Alain-Patrick Kouma expliquant les caractéristiques du projet à Alain-Claude Bilie-By-Nze. © D.R.

 

Le week-end écoulé, le ministre de l’Energie et des ressources hydrauliques s’est rendu à Port-Gentil dans la province de l’Ogooué-Maritime où il s’est imprégné des avancées du projet de restructuration du réseau électrique de Port Gentil. Le gouvernement a pour ainsi dire lancé ce projet pour renforcer et adapter le réseau d’électricité au développement des besoins des usagers de cette ville, en produisant en qualité et en quantité, via une alimentation sécurisée.

Mis en œuvre par la société d’Energie et d’eau du Gabon (SEEG) et la Société du patrimoine (SP), avec l’appui des équipes du ministère de l’Energie et des ressources hydrauliques, il devrait permettre de connecter 9 000 ménages supplémentaires à un réseau électrique fiable d’ici le 1er trimestre 2022.

Alain-Claude Bilie-By-Nze et les différents directeurs lors de la visite des chantiers. © D.R.

«Ce projet comprend deux phases. Une phase pilotée par la Société de patrimoine qui consiste à construire une ligne de 9O KV entre la centrale Cap-Lopez et le poste Ntchengué et de construire également un poste de distribution de 20 KV», a expliqué le directeur général de la SEEG. «La SEEG va donc prendre la 2e phase de raccorder à ce poste des lignes de moyenne tension pour pouvoir les boucler sur le réseau existant», a ajouté Alain-Patrick Kouma. La Société du Patrimoine, a expliqué son directeur général, a concrètement «en charge la production de l’énergie, donc le transport de cette énergie de la centrale Cap-Lopez jusqu’au poste de Ntchengué».

«Cette ligne va nous permettre aussi d’évacuer l’ensemble de l’énergie que nous avons produit à Cap-Lopez et participer au rééquilibrage électrique de la ville de Port-Gentil», a poursuivi Eddie-Privat Lekouka. Selon le ministre de l’Energie et des ressources hydrauliques, la SEEG et la SP combinent leur synergie pour répondre aux attentes du gouvernement. «La vision du chef de l’Etat est d’apporter une énergie propre, suffisante et compétitive pour l’économie mais aussi pour les ménages», a indiqué Alain-Claude Bilie-By-Nze.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire