HABANA

Le Centre Gabon-Oregon a récemment organisé deux sessions de formation au bénéfice des enseignants stagiaires de l’Ecole normale supérieure (ENS) et des étudiants. 

Photo de famille avec les étudiants au terme de la cérémonie de remise des certificats. © Gabonreview

Photo de famille avec les étudiants au terme de la cérémonie de remise des certificats. © Gabonreview

 

Enseignants et stagiaires. Et, une scène de remise de certificat à l’un d’eux avec Suzanne Chatelier (à gauche). © Gabonreview

Enseignants et stagiaires. Et, une scène de remise de certificat à l’un d’eux avec Suzanne Chatelier (à gauche). © Gabonreview

Le 10 juin dernier, au laboratoire de langue du Centre Gabon-Oregon à Afram, s’est achevé un cycle de formation en langue anglaise, qui a enregistré la participation de neuf enseignants stagiaires de l’Ecole nationale supérieure (ENS) et neuf étudiants. Lors de la remise des certificats, le 17 juin dernier à Libreville, les organisateurs ont exprimé leur satisfaction face à l’ambition et à la détermination des participants.

Selon les responsables du Centre Gabon-Oregon, il s’agissait de deux formations distinctes : la première, dédiée aux enseignants stagiaires de l’ENS, était axée sur les outils de perfectionnement pour un meilleur exercice de leur futur métier. La seconde, les «Moocs» (Massive online open courses), offerte aux étudiants, était un cours d’anglais en ligne, qui a enregistré plus de 4 000 participants répartis dans une centaine de pays.

Organisé par l’Université Oregon des Etats-Unis, ce cours, qui a vu la participation de neuf jeunes Gabonais un mois durant, était animé par des enseignants formés par l’Institut américain de langue anglaise (AEI), un des plus prestigieux en matière d’enseignement de l’anglais. Pour Suzanne Chatelier, qui les a présentés comme «un moyen efficace de développer individuellement ses capacités en anglais», les Moocs, sorte de «salles de classe planétaires», servent à la promotion de la langue anglaise.

Ayant duré dix jours, la formation des enseignants stagiaires de l’ENS était axée sur l’apprentissage de l’anglais par la création de projets liés à l’usage des nouvelles technologies (Project-Based Learning).    Les participants à ces sessions ont dit avoir gagné. «J’ai appris beaucoup de nouvelles expressions que l’on n’emploie que dans les milieux anglophones, tout comme cette formation m’a permis d’améliorer mon style d’écriture en anglais», a confié un étudiant en licence 3 au département d’anglais de l’Université Omar Bongo, alors qu’un enseignant stagiaire a dit avoir «gagner un plus».

 

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire