TATIE

Le Forum des universités et grandes écoles professionnelles d’Afrique centrale (Fugepac) et le Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur (Cames) ont signé le 22 février, à Ouagadougou, un accord de partenariat pour la promotion des destinations d’études supérieures en zone Cemac (Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale).

Le président Fugepac, Armand Claude Abanda et le secrétaire général du Cames, le Pr. Bertrand Mbatchi heureux du partenariat qui lie désormais leurs deux institutions. © D.R.

 

Le Forum des universités et grandes écoles professionnelles d’Afrique centrale et le Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur ont signé, le 22 février 2020, à Ouagadougou, un accord de partenariat pour la promotion des destinations d’études supérieures en zone Cemac (Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale), la mutualisation des offres académiques, et la pérennisation du Fugepac.

«Ce qui est important pour nous dans ce partenariat, c’est cet accompagnement scientifique de l’instance africaine la plus importante. Le Fugepac a besoin d’avoir une cote suffisamment bien assise qui va permettre à toutes les universités et grandes écoles de l’Afrique centrale de voir en cette nouvelle initiative une référence pour la sauvegarde de notre patrimoine académique, notamment en termes de compétences pour promouvoir des métiers dans notre sous-région», a déclaré le président exécutif du Fugepac, Armand Claude Abanda.

À travers cet accord de trois ans, renouvelable, les deux parties s’engagent à mutualiser leurs expertises pour la promotion de la professionnalisation de l’enseignement supérieur, à doter les États membres des ressources humaines capables de répondre aux besoins similaires de part et d’autre de la zone Cemac, de renforcer l’intégration régionale à travers la mise en place d’une interconnexion du système éducatif.

Le Forum des universités et grandes écoles professionnelles d’Afrique centrale se veut le socle de l’édification d’une conscience communautaire. L’objectif est de parvenir à épouser la vision des chefs d’État d’Afrique centrale, affirmée lors du dernier sommet des chefs d’État qui s’est tenu à Yaoundé, relative à la création des projets intégrateurs.

 

Tags: ,

GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire