TATIE

 

La chambre du Sénat italien a donné son feu vert, le 9 septembre,  pour le projet de loi portant ratification et exécution de l’accord de coopération culturelle, scientifique et technique entre le gouvernement italien et le gouvernement Gabonais, signé à Rome le 17 mai 2011.

Le Sénat italien vient d’adopter le projet de loi portant ratification et exécution de l’accord de coopération culturelle, scientifique et technique entre le gouvernement italien et le gouvernement de la République du Gabon. © D.R.

 

Les sénateurs italiens de la XVIII législature ont adopté le 9 septembre 2020, en première lecture, le projet de loi portant ratification et exécution de l’accord de coopération culturelle, scientifique et technique entre l’Italie  et le Gabon, signé à Rome le 17 mai 2011.

Présenté par le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Moavero Milanesi, en concertation avec ses collègues de  l’Economie et des Finances, Tria,  du Patrimoine et des Activités culturelles,  Bonisoli, de l’Education de l’Université et Recherche, Bussetti ; ce projet a été adopté avec 219 voix pour et une abstention.

Selon le texte de projet de loi, cet accord concerne, entre autres,  le développement des systèmes d’enseignement supérieur dans les domaines scientifique, technologique, littéraire, culturel, artistique et sportif ; ainsi que de l’information, en vue de contribuer à une meilleure connaissance mutuelle entre les peuples des deux Etats.

Il prévoit et encadre l’admission des ressortissants des pays respectifs dans leurs universités et établissements d’enseignement supérieur respectifs afin d’obtenir, conformément à la législation en vigueur, une formation professionnelle, des études universitaires et des activités de recherche dans le pays de l’autre partie. Il engage ainsi chaque partie contractante à promouvoir la connaissance mutuelle par l’échange de notions et à établir l’équivalence des titres et diplômes universitaires délivrés par les deux pays.

 
GR
 

2 Commentaires

  1. Serge Makaya dit :

    Concrètement, que voulez vous qu’on apporte aux italiens sur le plan éducatif ? A Ntare Nzame!!

  2. Jean jacques dit :

    Comme tu ne connais ce qu’s’appelle connaissance c’est ceka tu dis le Gabon va apporter quoi aux italiens dans l’l’éducation.D’hommage ton niveau cp1 ne te permet pas desavoir qu’on étudie la langue italienne dans nosvetablissements secondaire

Poster un commentaire