TATIE

Contrairement à ce qu’a écrit Gabonreview dans l’article intitulé «UOB : Des enseignants sanctionnés pour manquements à l’éthique et la déontologie», le chef de département de Philosophie n’a écopé que d’une suspension temporaire de ses fonctions pour une durée d’un mois avec privation du tiers de sa prime de rendement du 4e trimestre 2020.

© D.R.

 

En mars dernier, un conseil d’université siégeant en matière disciplinaire avait entendu cinq enseignants du département de philosophie, de la Facultés des lettres et des sciences humaines (FLSH) de l’Université Omar Bongo (UOB). Dans l’article y relatif intitulé «UOB : Des enseignants sanctionnés pour manquements à l’éthique et la déontologie», la rédaction de Gabonreview annonçait que plusieurs sanctions avaient été prononcées à l’issue dudit conseil, notamment «la suspension temporaire des fonctions du chef de département de Philosophie pour une durée d’un mois avec privation du tiers de sa prime de rendement du 4e trimestre 2020», «un blâme avec inscription au dossier», un «blâme simple» et un «avertissement».

Toutes ses sanctions n’ont pas été prononcées à l’encontre du seul chef de département de Philosophie, comme cela a pu être interprété. Selon la décision portant délibération du Conseil d’université siégeant en matière disciplinaire, le concerné n’a effectivement écopé que d’une suspension temporaire de ses fonctions pour une durée d’un mois avec privation du tiers de sa prime de rendement du 4e trimestre 2020. Mais pas d’«un blâme avec inscription au dossier», un «blâme simple» et un «avertissement», sanctions prises à l’encontre d’autres enseignants que lui. La rédaction de Gabonreview présente ses excuses pour les plausibles désagréments qu’aurait pu causer la méprise du rédacteur de l’article sus cité.

 
GR
 

1 Commentaire

  1. Clark MCcnley dit :

    Félicitations à Gabonreview qui fait montre de professionnalisme et d’honnêteté intellectuelle. Telle est votre mission d’informer avec le maximum d’objectivité. Bravo et merci à la rédaction

Poster un commentaire