mdas

 

Le Bureau des océans et des affaires environnementales et scientifiques internationales du département d’État a certifié le Gabon comme pays pratiquant des récoltes de crevettes qui protègent les populations de tortues marines.

Les USA ont certifié le Gabon comme pays pratiquant des récoltes de crevettes qui protègent les populations de tortues marines. © D.R.

 

Les États-Unis d’Amérique, à travers le Bureau des océans et des affaires environnementales et scientifiques internationales, ont certifiés, le 13 mai, 37 pays et 13 pêcheries dans 7 pays pour l’exportation de crevettes sauvages. Le Gabon qui a des pratiques de récolte de crevettes qui protègent les populations de tortues marines fait partie de ces pays.

Cette approbation publiée sur le registre fédéral du gouvernement américain, signifie que les crevettes sauvages capturées dans ces pays peuvent être exportées aux États-Unis. Depuis 1991, les États-Unis ont interdit l’exportation de crevettes sauvages à moins que les pêcheries n’aient été certifiées comme ayant adopté des pratiques réglementaires comparables à celles des États-Unis en termes de protection des populations de tortues marines. Les pays concernés peuvent également être exemptés si leur pêche à la crevette ne menace pas les habitats des tortues marines pendant la récolte des crevettes. «Le département d’État a déclaré que six des sept espèces de tortues marines sont considérées comme en voie de disparition ou menacées en vertu de la loi sur les espèces en voie de disparition », souligne le Département d’État.

Les pays certifiés sont Argentine, Bahamas, Belgique, Belize, Canada, Chili, Colombie, Costa Rica, Danemark, République dominicaine, Équateur,  Salvador, Estonie, Fidji, Gabon, Allemagne, Guatemala, Guyane, Honduras, Islande, Irlande, Jamaïque, Mexique, Pays-Bas, Nouvelle-Zélande, Nicaragua, Nigéria, Norvège, Oman, Panama, Pérou, Russie, Sri Lanka, Suriname, Suède, Royaume-Uni et Uruguay.

 Les 7 pêcheries certifiées sont basées en Australie (Northern Prawn Fishery, Queensland East Coast Trawl Fishery, Spencer Gulf et Torres Strait Prawn Fishery), en France (Guyane française), en Italie (crevette rouge géante), au Japon (crevette paniers à Hokkaido), en Malaisie (Kelantan, Terengganu, Pahang et Johor), en Espagne (crevettes rouges méditerranéennes) et en Corée du Sud (moustiquaires).

 

 
GR
 

1 Commentaire

  1. ACTU dit :

    Avant d’exporter chaque pays est d’abord suppose satisfaire sa demande intérieure.

    Combien de de gabonais connaissent l’existence de ces crevettes au Gabon ? et combien parmi eux en mangent ?

Poster un commentaire