HABANA

 

Dans le cadre de la campagne ‘’Made by Africa, loved by the world’’ de Facebook, lancée à l’occasion de la Journée de l’Afrique, la startup gabonaise MB Films a réalisé un court-métrage pour Facebook Afrique. Sollicitée par Content Garage, MB Films est revenu sur la success story de Jessica Allogo, fondatrice de la marque de confiture Les petits pots de l’Ogooué. Petite rencontre avec deux bourgeons de la «boss generation» à la gabonaise.

Dans le film de MB Films, Jessica Allogo raconte son histoire. © Capture d’écran/Gabonreview

 

Startup librevilloise, MB Films a réalisé un court-métrage pour Facebook Afrique. Une première pour une PME gabonaise. Dans le cadre de la campagne ‘’Made by Africa, loved by the world’’ de Facebook à l’occasion de la Journée de l’Afrique, la startup de réalisation audiovisuelle a, en effet, été sollicitée par Content Garage, l’agence de production nigériane de Facebook Afrique, pour réaliser une vidéo sur la success story de Jessica Allogo. Celle-ci est la fondatrice de la marque de confiture Les petits pots de l’Ogooué.

Si ‘’Made by Africa : Loved the world’’ est une série de court-métrages relayant le parcours de 8 entrepreneurs africains ayant utilisé les réseaux sociaux pour faire connaître leurs entreprises et qui rayonnent à travers le continent, Jessica Allogo en fait partie.

«L’ouverture de notre compte Instagram, en 2017, a changé la donne et a accéléré la croissance de notre entreprise», confie Jessica Allogo dans le court-métrage. «Nos clients sont devenus internationaux, nous avons commencé à recevoir des commandes de partout dans le monde», ajoute-t-elle. Pourtant, son parcours, commencé il y a 5 ans, en 2016, n’a pas été simple. «Croyez-le ou pas, j’ai obtenu une Licence en Génie chimique» à Polytechnique Montréal, explique-t-elle. Ayant été engagée, au terme de ses études, comme ingénieur en production pétrolière, elle assure n’y avoir pas trouvé son compte : «je n’ai eu le sentiment de me réaliser pleinement que lorsque j’ai trouvé ma voie en me lançant dans la fabrication de confitures artisanales à base de fruits locaux».

Ayant quitté Total-Gabon après 10 ans dont 2 en expatriation en Birmanie, elle lance sa petite entreprise avec son indemnité de départ. Sa vitrine est alors essentiellement Facebook. Au bout de 6 mois, elle peut livrer dans des boulangeries, des supermarchés, des stations-service, etc. En 2017, Les petits pots de l’Ogooué réalisent déjà un chiffre d’affaires de 60 millions de francs CFA. La consécration, au bout de l’effet et de l’abnégation. MB Films résume très bien ce parcours dans le court-métrage pour la campagne ‘’Made by Africa, loved by the world’’.

Un rêve d’enfant qui devient réalité

La startup gabonaise de réalisation audiovisuelle en tire résolument une énorme satisfaction. «Nous sommes fiers d’avoir pu participer à ce super projet pour Facebook et d’avoir contribué à mettre en valeur le talent africain», fait savoir MB Films pour qui cette collaboration cadre très bien avec les valeurs. Notamment, l’entreprenariat et la passion.

Pour la startup gabonaise de films, voir son travail publié par Facebook «lui-même», est comme un rêve d’enfant qui se réalise. Les animateurs de la petite entreprise librevilloise y voit d’ailleurs un «double bénéfice» pour avoir, en sus, collaboré avec Jessica Allogo qu’elle décrit comme «une personne tellement inspirante et travailleuse». «Sa marque ne cesse de faire rayonner le Gabon, et aujourd’hui encore, avec cette campagne», a déclaré Braddy Bidaye, réalisateur & fondateur du studio MB Films.

L’agence de communication vidéo a été fondée en 2016. Basée à Libreville et Paris, elle est spécialisée dans la réalisation audiovisuelle, les films d’entreprise, les captations vidéos d’événements, les spots publicitaires ainsi que les films pédagogiques et institutionnels. Composée d’une équipe jeune et dynamique, elle met à disposition toutes compétences techniques ainsi que son expérience des métiers de l’image.

 
GR
 

1 Commentaire

  1. KIEM dit :

    « Mema Avomo Allogo Essimengane » Bravo, une Gabonaise comme on les aime bien, l’avenir du pays, on aime du concret.

Poster un commentaire