TATIE

La 44e assemblée générale de la Fédération des sociétés d’assurances de droit national africaines (Fanaf) s’est achevée à Libreville le 20 février 2020, avec l’élection de l’administrateur du groupe NSIA Assurances, César Ekomie Afène avec à 174 voix sur 180.

Le nouveau président de la Fanaf, César Ekomie Afène aux micros des journalistes quelques minutes après son élection. © Gabonreview

 

Pour la première fois de l’histoire de la Fédération des sociétés d’assurances de droit national africaines, un Gabonais sera aux commandes de cette grande organisation des professionnels du secteur d’assurance. Il s’agit de l’administrateur du Groupe NSIA, César Ekomie Afène, élu à l’unanimité des délégués avec 174 voix sur 180. Il présidera cette structure pendant les trois prochaines années.

Il n’y a véritablement pas eu de vote pour départager le Gabonais César Ekomié-Aféne et son concurrent, le Camerounais Théophile Moulong, directeur de Saham Assurances Cameroun, tous deux candidats à la présidence de la FANAF. Le consensus l’a emporté à la veille du scrutin selon des informations exclusives. La nuit a été courte sur l’axe Yaoundé –Libreville et le vote par bulletin (et non par acclamation comme l’ont demandé certains) a permis aux 180 membres de se prononcer.

La 44e assemblée générale de la Fanaf, à Libreville en février 2020. © Gabonreview

L’administrateur général du groupe Nsia sera secondé par le Sénégalais, Mamadou Faye, ADG de la Sénégalaise des assurances (Sen Assurances Vie), seul candidat à la vice-présidence. Cinq autres membres ont été élus pour intégrer le bureau exécutif de la Fanaf.

«Mes grands défis pour les trois prochaines années, sont entre autres : l’augmentation du taux de pénétration de l’assurance, la révision du Code Cima, la formation, la fiabilité de la collecte des données et informations, la rentabilité, la digitalisation de l’assurance.», a déclaré César Ekomié-Aféne. Précisant que cette structure dispose des acquis, il a indiqué que son équipe reste dans la dynamique impulsée par leurs prédécesseurs. «Il y a des choses qui ont été faites, il faut maintenir ces acquis», a-t-il soutenu.

Satisfait des conclusions et du déroulé de cette grande messe des assureurs, le président du comité d’organisation, par ailleurs président la Fédération gabonaise des sociétés d’assurances (Fegasa), Crépin Andrew Gwodog, a salué le gouvernement pour la confiance accordée dans l’atteinte des objectifs sur le plan organisationnel et électif. «Dans le cadre de la 44e assemblée générale de la Fanaf qui s’est tenue à Libreville, du 17 au 20 février, le gouverneur nous a prescrit de réussir deux challenges importants. Les résultats sont là», a-t-il déclaré, avec modestie.

Après l’adoption des douze résolutions de la 44e assemblée générale de la Fanaf, les délégués se sont donné rendez-vous en février 2021 à Dakar, au Sénégal, pour la 45e assemblée générale de cette organisation regroupant 241 sociétés membres de 29 pays.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire