HABANA

 

Olivier Moussavou a été élu le 24 avril à Libreville à la tête de la Fédération gabonaise de boxe (Fegaboxe). Il remplace à ce poste Alfred Bongo et aura la lourde tâche de redonner ses lettres de noblesse à une discipline déjà dénommée Noble art.

Olivier Moussavou (assis) est le nouveau président de la Fegaboxe. © Cafesport

 

Une ère de changement a soufflé à la Fédération gabonaise de boxe (Fegaboxe). Ancien président de la ligue de boxe de l’Estuaire, Olivier Moussavou a été élu à la tête de la fédération le 24 avril à Libreville, pour un mandat de quatre ans. Il succède à Alfred Bongo, président sortant et candidat à sa propre succession, qui a retiré sa candidature à quelques heures du scrutin.

Après son élection, le nouveau président a fixé le cap pour redonner ses lettres de noblesse à la boxe gabonaise. «Les priorités de mon bureau sont connues, revoir les statuts de la Fegaboxe qui posent des problèmes. Nous nous attelons à faire une inventaire de ce dont nous disposons à la fédération dont le bâtiment délabré abritant notre siège, nous nous efforcerons de réhabiliter», a-t-il déclaré.

Olivier Moussavou entend aussi faire le tour des huit ligues du pays, relever leurs difficultés et élaborer un rapport détaillé pour les résoudre. Par ailleurs, a ajouté le président de la Fegaboxe, «s’agissant de la reprise des activités nous attendons de l’état un allègement du couvre-feu, car les heures arrêtées ne nous sont pas favorables».

 
GR
 

1 Commentaire

  1. Mike dit :

    Merci au Président sortant pour ce qu il a fait pour la fédération contre vents et marées. Le noble art a encore du chemin à parcourir au Gabon, ensemble, nous serons plus fort ! #13emeRound

Poster un commentaire