HABANA

 

Ouvert le 13 août à Akok barrage, dans la commune d’Oyem, le Festival culturel d’Oyem (Fesco) s’est achevé le 15 août. Visant à promouvoir et valoriser la densité culturelle et artistique de la province du Woleu-Ntem, cette manifestation a rencontré un franc succès, selon le comité d’organisation.

Après le succès de la 1re édition du Fesco, le comité d’organisation a pris date en août 2022 pour le prochain rendez-vous. © Facebook

 

Organisé du 13 au 15 août à Akok barrage, dans la commune d’Oyem, le Festival culturel d’Oyem (Fesco) a rencontré un franc succès. Visant à promouvoir et valoriser la densité culturelle et artistique de la province du Woleu-Ntem en général, et du département du Woleu en particulier, la manifestation a attiré des centaines de visiteurs.

«Cette première édition du Fesco a été une réussite totale», a affirmé le président du comité d’organisation. «Dans la mesure où avec toutes les tracasseries organisationnelles rencontrées au dernier moment, à cause des mesures sanitaires gouvernementales liées à la Covid-19, rien ne présageait une telle réussite», a ajouté Armis Owono Mve.

Les visiteurs ont été émerveillés par les produits des différents exposants. La majorité des festivaliers a été très ravie de vivre ces moments uniques à Nkum Ekiegn (autre appellation de la ville d’Oyem). «On aurait voulu que le FESCO dure au moins une semaine», a souhaité une participante. «Moi, je suis déjà impatiente de revenir à la deuxième édition.

Ce sont des instants que je ne peux rater sous aucun prétexte», a renchéri une vacancière. Le comité de pilotage du festival a assuré qu’il mettra tout en œuvre pour que le rendez-vous d’août 2022 soit aussi réussi.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire